LE CA­NA­DA DOIT EN­VI­SA­GER LE RE­COURS AU FI­NAN­CE­MENT SOCIAL

Le Franco - - FRANCOPHONIE - SÉ­NA­TEUR ART EGGLETON ET SÉ­NA­TRICE RATNA OMIDVAR

Chaque se­maine, par le biais de Fran­co­presse, un sé­na­teur ou une sé­na­trice pré­sente un texte d’opi­nion sur un su­jet per­ti­nent pour les lec­teurs de Fran­co­presse et des jour­naux membres de l’As­so­cia­tion de la presse fran­co­phone. Les opi­nions ex­pri­mées dans ces textes n’en­gagent que leurs au­teur(e)s.

Le temps est ve­nu de dé­ve­lop­per le fi­nan­ce­ment social au Ca­na­da.

Dans un monde en constante évo­lu­tion, il faut trou­ver des so­lu­tions évo­lu­tives. Au Ca­na­da, nom­breux sont les en­jeux sur les­quels le gou­ver­ne­ment doit se pen­cher et les so­lu­tions dans les­quelles il doit in­ves­tir, qu’il s’agisse d’eau po­table dans les ré­serves au­toch­tones, de lo­ge­ments abor­dables ou en­core de l’éla­bo­ra­tion de pro­duits qui ap­puient une économie à faibles émis­sions de car­bone. Il faut de toute ur­gence en­vi­sa­ger de nou­velles so­lu­tions et de nou­velles sources de re­ve­nus et le fi­nan­ce­ment social offre cette pos­si­bi­li­té.

Voyez ce­ci comme un pro­fit à des fins so­ciales. Au moyen d’in­ves­tis­se­ments du sec­teur pri­vé, on réunit les ca­pi­taux né­ces­saires pour réa­li­ser des pro­jets qui servent une cause so­ciale, comme la construc­tion de lo­ge­ments abor­dables ou la réa­li­sa­tion de pro­jets d’in­fra­struc­ture dans des com­mu­nau­tés plus dé­mu­nies.

Les fonds de fi­nan­ce­ment social sont sem­blables à des ins­tru­ments de pla­ce­ment tra­di­tion­nels en ce sens que l’on ob­tient un ren­de­ment de l’in­ves­tis­se­ment. Là où ils dif­fèrent, ré­side dans le fait que plu­tôt que de maxi­mi­ser les pro­fits pour le simple fait de faire des pro­fits, les fonds de fi­nan­ce­ment social per­mettent d’in­ves­tir ces pro­fits dans la com­mu­nau­té en ap­puyant des pro­jets qui ré­pondent aux be­soins les plus pres­sants.

Notre rap­port, Le rôle du gou­ver­ne­ment fé­dé­ral dans la créa­tion d’un fonds de fi­nan­ce­ment

social, contient six re­com­man­da­tions qui fe­raient en sorte que le fi­nan­ce­ment social de­vienne la norme et serve à ap­puyer et à adap­ter des so­lu­tions pré­sen­tées par des or­ga­nismes de bien­fai­sance, des or­ga­nismes sans but lu­cra­tif et d’autres.

Mal­heu­reu­se­ment, le sou­tien né­ces­saire pour éle­ver le fi­nan­ce­ment social à de nou­veaux som­mets n’existe tout sim­ple­ment pas au Ca­na­da parce qu’il n’y a pas suf­fi­sam­ment de ca­pi­tal pour élar­gir la por­tée des pro­jets. Comme le ca­pi­tal est li­mi­té, de nom­breux pro­jets ne prennent ja­mais suf­fi­sam­ment d’ex­pan­sion pour avoir des ré­per­cus­sions plus grandes.

Pour créer le sou­tien né­ces­saire, le gou­ver­ne­ment fé­dé­ral doit éta­blir et fi­nan­cer un fonds de fi­nan­ce­ment social pan­ca­na­dien. Mis en oeuvre in­dé­pen­dam­ment du gou­ver­ne­ment, ce fonds op­ti­mi­se­rait les ca­pi­taux d’in­ves­tis­seurs par­tout au Ca­na­da, et ces ca­pi­taux ser­vi­raient à la réa­li­sa­tion de pro­jets so­ciaux. Ce genre de fonds réuni­ra des in­ves­tis­seurs du sec­teur pri­vé et des in­ves­tis­seurs ins­ti­tu­tion­nels et of­fri­ra des so­lu­tions pou­vant être ap­pli­quées par des or­ga­nismes de bien­fai­sance, des or­ga­nismes sans but lu­cra­tif et d’autres. Les pro­jets au­ront ain­si une por­tée plus vaste et des ré­per­cus­sions plus pro­fondes.

Les Canadiens sont aux prises avec di­vers en­jeux so­ciaux. Dans la plu­part des cas, l’ar­gent re­pré­sente un élé­ment clé de la so­lu­tion. Le Ca­na­da est un pays riche et pos­sède d’im­por­tantes ré­serves de ca­pi­taux, qui peuvent être uti­li­sés pour ré­soudre ces en­jeux so­ciaux.

Nous de­vons faire preuve de créa­ti­vi­té pour ar­ri­ver à trou­ver les fonds né­ces­saires pour ré­soudre les en­jeux so­ciaux. Un fonds de fi­nan­ce­ment social fi­nan­cé par le gou­ver­ne­ment fé­dé­ral consti­tue­rait un moyen ef­fi­cace de réunir le ca­pi­tal in­ex­ploi­té du sec­teur pri­vé afin de ré­soudre d’im­por­tants en­jeux so­ciaux.

Le sé­na­teur Art Eggleton est pré­sident du Co­mi­té sé­na­to­rial des af­faires so­ciales, des sciences et de la technologie. Il re­pré­sente l’On­ta­rio au Sé­nat.

La sé­na­trice Ratna Omidvar siège au co­mi­té. Elle re­pré­sente l’On­ta­rio au Sé­nat.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.