COM­MU­NI­CA­TION ET TRANS­PA­RENCE

Le Franco - - LA UNE - PAR HÉ­LÈNE LEQUITTE

L’ACFA provinciale a te­nu une con­fé­rence de presse le 19 sep­tembre à la Ro­tonde, deux jours après la réunion du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion et de l'ar­ri­vée des nou­veaux membres. Une bonne par­tie des chefs de file était pré­sente. Com­mu­ni­ca­tion et trans­pa­rence étaient les deux mots d’ordre de cette con­fé­rence.

Marc Arnal à la pré­si­dence, Ma­rie-Laure Po­ly­dore à la vice-pré­si­dence, De­nis Fon­taine à la tré­so­re­rie, Ca­the­rine Poi­tras-Han pour le Nord et en­fin Su­zanne de Cour­ville Ni­col pour le Sud, voi­ci les noms qui consti­tue­ront dé­sor­mais le co­mi­té exé­cu­tif de l’ACFA provinciale. De son cô­té, la di­rec­trice par in­té­rim Mme Hé­lène Guille­mette a pris la pa­role, afin de pré­sen­ter chaque membre de l’équipe en place. L’or­ga­nisme n’avait jus­qu’à pré­sent ja­mais ha­bi­tué la com­mu­nau­té à ex­pli­ci­ter en pu­blic ni ses dé­marches, ni la fonc­tion de cha­cun de ses em­ployés. Faire les choses dans l’ordre et de ma­nière trans­pa­rente, c’est du moins le mes­sage qui a été lan­cé, no­tam­ment après une pé­riode de ten­sions les se­maines pas­sées. « Dé­mon­trer une nou­velle ou­ver­ture, une trans­pa­rence, une vo­lon­té de dia­lo­guer avec la po­pu­la­tion », c’est l’ob­jec­tif évo­qué par le pré­sident M. Marc Arnal concer­nant cette con­fé­rence. Mais le plus im­por­tant pour le pré­sident de l’ACFA, « c’est d’en­tre­prendre un vi­rage vers un mo­dèle com­mu­nau­taire qui va fonc­tion­ner comme une com­mu­nau­té, à sa­voir se mettre d’ac­cord sur les grands ob­jec­tifs, éta­blir des prio­ri­tés et tra­vailler dans la même di­rec­tion ». Un tra­vail qui re­quiert cer­tains ef­forts et une exi­gence : « l’en­vers de ça, c’est d’as­su­mer une cer­taine im­pu­ta­bi­li­té « at large » en­vers la com­mu­nau­té et en­vers les or­ga­nismes, je vois ça comme un pen­dant né­ces­saire à notre tra­vail de co­or­di­na­tion et de prio­ri­tés ». Un exer­cice au­quel les or­ga­nismes n’ont pas l’ha­bi­tude, à sa­voir la re­de­va­bi­li­té sys­té­ma­tique de pro­duire des ré­sul­tats pour l’en­semble de la com­mu­nau­té.

DOS­SIERS ET PRIO­RI­TÉS

M. Hen­ri Le­mire an­cien di­rec­teur du Conseil sco­laire centre Nord pré­sent dans l’as­sis­tance, a de­man­dé une cla­ri­fi­ca­tion sur l’éla­bo­ra­tion d’un cadre con­cep­tuel, concer­nant la po­li­tique ave­nir de l’ACFA dans le trai­te­ment des dos­siers. M. Arnal ré­pond à ce­la que, « c’est une char­pente, une uni­té concep­tuelle, une vi­sion com­mune, on a ten­dance à par­ler d’in­clu­sion comme in­clure à nous. Non, c’est chan­ger ce dis­cours et dire on va bâ­tir en­semble une nou­velle com­mu­nau­té, il n’y a pas de nous, il n’y pas de eux, il y a une langue qui nous unit et le cadre con­cep­tuel ira dans cette di­rec­tion-là ». Par­mi les grands dos­siers, l’ACFA de­vra s’at­te­ler au fi­nan­ce­ment plu­ri­an­nuel en pro­gram­ma­tion, à l’har­mo­ni­sa­tion des bu­reaux ré­gio­naux et au sui­vi de la mise en oeuvre de la Po­li­tique en ma­tière de fran­co­pho­nie. Il y a du pain sur la planche et beau­coup de tra­vail à rat­tra­per, puisque la pla­ni­fi­ca­tion stra­té­gique de 2017 n’avait pas été jus­qu’à pré­sent com­plé­tée : « je ne connais pas les rai­sons pour les­quelles elle n’a pas été faite, mais la pla­ni­fi­ca­tion stra­té­gique forme aus­si la base de notre de­mande de sub­ven­tion quin­quen­nale au­près du gou­ver­ne­ment fé­dé­ral, c’est un do­cu­ment très im­por­tant et on est pris par le temps ». Mal­gré le court dé­lai, l’ACFA de­vra pro­duire un do­cu­ment cou­rant oc­tobre pour cette im­por­tante de­mande de fonds. Le consul­tant Pa­trice Gau­thier et an­cien di­rec­teur par in­té­rim du CDÉA, ser­vi­ra à ap­puyer et conduire l’or­ga­nisme dans son tra­vail de pla­ni­fi­ca­tion stra­té­gique. Un nou­veau plan de com­mu­ni­ca­tions est aus­si à l’oeuvre, afin de rendre l’ACFA plus ac­ces­sible au­près du pu­blic, no­tam­ment au ni­veau de l’ins­crip­tion de nou­veaux membres. L’or­ga­ni­sa­tion du mois de la fran­co­pho­nie à la suite de la pro­cla­ma­tion du gou­ver­ne­ment al­ber­tain en mars 2018, fait éga­le­ment par­tie des nom­breuses prio­ri­tés. On at­tend la suite.

« IL N’Y A PAS DE NOUS, IL N’Y PAS DE EUX, IL Y A UNE LANGUE QUI NOUS UNIT ET LE CADRE CON­CEP­TUEL IRA DANS CETTE DI­REC­TION-LÀ »

- MARC ARNAL, PRÉ­SIDENT DE L’ACFA PROVINCIALE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.