ADOP­TER UNE ÉCOLE POUR L’AMOUR DE LA LEC­TURE !

Le Franco - - RÉGIONS - PAR LU­CAS PILLERI

En cette ren­trée sco­laire, la Fon­da­tion In­di­go pour l’amour de la lec­ture vient ai­der les écoles à étof­fer leurs col­lec­tions de livres. Avec la 10e édi­tion de la cam­pagne Adop­tez une école, plus de 600 écoles pri­maires au Ca­na­da bé­né­fi­cient d’une col­lecte de fonds du 15 sep­tembre au 7 oc­tobre, dont deux éta­blis­se­ments fran­coal­ber­tains. L’ini­tia­tive se tra­duit chaque an­née par l’achat de mil­liers de livres à tra­vers le pays.

Tout au long de la cam­pagne, des ma­ga­sins In­di­go, Chap­ters et Coles adoptent des écoles et pro­posent ain­si aux clients de don­ner en fa­veur des éta­blis­se­ments sco­laires. L’ob­jec­tif est double : pal­lier le sous-fi­nan­ce­ment des bi­blio­thèques dans les écoles pri­maires d’une part, et en­cou­ra­ger les jeunes à lire da­van­tage d’autre part. « Les fi­nan­ce­ments pu­blics sont sé­vè­re­ment li­mi­tés, pointe du doigt Ariel Siller, di­rec­trice exé­cu­tive de la Fon­da­tion. On veut s’as­su­rer que les étu­diants ont ac­cès aux livres. Ils sont es­sen­tiels au dé­ve­lop­pe­ment de l’al­pha­bé­ti­sa­tion chez les jeunes ». La fon­da­tion a été créée en 2004 et a per­mis de ré­col­ter l’an der­nier plus d’un mil­lion de dol­lars, conver­tis en quelque 100 000 livres. Cette an­née, l’école fran­co­phone Bo­réal à Fort McMur­ray et l’école Notre-Dame School à Leduc, qui offre un pro­gramme d’im­mer­sion, ont été toutes les deux sé­lec­tion­nées pour par­ti­ci­per au pro­gramme.

POUR DES BI­BLIO­THÈQUES PLUS FOUR­NIES

« C’est une pre­mière pour nous, com­mente So­nia Cou­lombe, di­rec­trice de l’école Bo­réal. Ça va aug­men­ter le nombre de livres dans notre bi­blio­thèque ». De nom­breuses écoles sont li­mi­tées dans leur offre car leur bud­get ne leur per­met pas d’ache­ter de nou­veaux livres. « Beau­coup d’élèves sont de très grands lec­teurs, mais nous man­quons de livres », confirme la res­pon­sable. Ac­tuel­le­ment, l’école en compte 500 et la cam­pagne lui en a d’ores et dé­jà rap­por­té 142, alors que la cam­pagne n’est pas ter­mi­née. « On va dé­pas­ser de beau­coup notre ob­jec­tif », se ré­jouit So­nia Cou­lombe. Le pro­jet a fait ses preuves par le pas­sé. L’an der­nier, l’école Notre-Dame à Leduc, qui par­ti­cipe une deuxième fois cette an­née, a ré­col­té 520 nou­veaux livres. Un chiffre im­pres­sion­nant qui a convain­cu la di­rec­trice Mo­nique Tel­lier-Phil­lips de s’ins­crire à nou­veau : « Ça met des livres entre les mains de nos élèves, té­moigne-telle. Ça offre une plus grande di­ver­si­té ». Les écoles re­çoivent un gros bon d’achat en fonc­tion de l’ar­gent re­çu qu’elles peuvent en­suite conver­tir en livres au­près d’In­di­go, en pro­fi­tant d’un ra­bais. L’école No­treDame avait ain­si le­vé 5 700 $ avec la par­ti­ci­pa­tion de deux ma­ga­sins In­di­go à Edmonton, l’un à Sou­th­gate et l’autre à l’aé­ro­port in­ter­na­tio­nal. Quant à l’école Bo­réal, c’est le Coles dans le centre com­mer­cial Pe­ter Pond à Fort McMur­ray qui a re­cueilli les dons. Des do­na­tions en ligne sont éga­le­ment pos­sibles.

DES EN­FANTS MORDUS DE LEC­TURE

« C’est très im­por­tant d’avoir ac­cès à des res­sources de lec­ture, sou­ligne Mo­nique Tel­lier-Phil­lips. On met en avant l’al­pha­bé­ti­sa­tion et la lec­ture à l’école. Plus nous avons de livres, plus nos en­fants ont l’oc­ca­sion de lire et d’avoir à leur dis­po­si­tion un ou­til pour en­sei­gner la langue ». À l’école Bo­réal, la lec­ture aus­si est im­por­tante. « On tra­vaille beau­coup au­tour de la lec­ture cette an­née. On constate une aug­men­ta­tion de la réus­site sco­laire lorsque les élèves lisent », ob­serve la di­rec­trice. Le per­son­nel en­sei­gnant a dé­mon­tré que lire 20 mi­nutes par jour équi­va­lait à l’ap­pren­tis­sage de 1 600 000 mots à la fin de l’an­née sco­laire, contre seule­ment 8 000 pour un élève qui ne lit pas. « C’est pri­mor­dial », conclut So­nia Cou­lombe. Pour cer­tains en­fants, l’amour de la lec­ture est fort. C’est le cas pour Syd­nee Pa­rent, élève en 5e an­née à Bo­réal, qui a ins­crit son école pour par­ti­ci­per à la cam­pagne de ré­colte. La jeune fille a aus­si re­cueilli 600 dol­lars elle-même en ré­col­tant des dons à son an­ni­ver­saire, en re­cy­clant des bou­teilles, et lors d’une vente de ga­rage. « Elle adore son école, se fé­li­cite So­nia Cou­lombe. C’est un in­ves­tis­se­ment consi­dé­rable pour une jeune fille de son âge ». Les écoles fran­co­phones hors Qué­bec sont sou­vent un îlot de fran­co­pho­nie dans une mer an­glo­phone. La bi­blio­thèque de­vient alors un re­fuge pour beau­coup d’étu­diants qui ont l’ap­pé­tit de lire en fran­çais comme Syd­nee. « Elle est re­mar­quable, confie Ariel Siller, di­rec­trice de la Fon­da­tion In­di­go pour l’amour de la lec­ture. Elle est l’exemple que les jeunes com­prennent l’im­por­tance de la lec­ture, que c’est une fa­çon d’ex­pé­ri­men­ter de nou­veaux mondes et d’en­ri­chir leur édu­ca­tion pour eux. » Une lettre per­son­na­li­sée lui a d’ailleurs été en­voyée par la Fon­da­tion. De quoi la mo­ti­ver à se plon­ger da­van­tage dans les livres ! Pour sou­te­nir l’école Bo­réal à Fort McMur­ray : https://adop­ta­school.in­di­go. ca/fra/schools/2352 Pour sou­te­nir l’école No­treDame School à Leduc : https://adop­ta­school.in­di­go. ca/fra/schools/1922

Syd­nee Pa­rent aime la lec­ture et son école !

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.