PLON­GÉE SO­NORE DANS LES RE­COINS DE L’HIS­TOIRE

SO­CIÉ­TÉ HIS­TO­RIQUE FRAN­CO­PHONE DE L’AL­BER­TA

Le Franco - - EDMONTON - PAR LU­CAS PILLERI

Le 26 sep­tembre, la So­cié­té his­to­rique fran­co­phone de l’Al­ber­ta a lan­cé au Ca­fé Bi­cy­clette à Edmonton un tout nou­veau pro­jet de dif­fu­sion de pod­casts his­to­riques, in­ti­tu­lé La place. Dis­po­nible sur in­ter­net, le site donne ac­cès à du conte­nu au­dio met­tant en lu­mière l’his­toire des quar­tiers d’Edmonton de fa­çon convi­viale, in­for­melle et ré­so­lu­ment mo­derne. La place est le pre­mier podcast fran­co­phone in­dé­pen­dant de l’Ouest ca­na­dien. Fort de son slo­gan « Où on ra­conte la place sur place avec des gens de la place », le pro­jet donne la pa­role à trois ani­ma­teurs qui guident les au­di­teurs au son de leurs voix à tra­vers les rues de la ville. Une fa­çon in­for­melle de faire dé­cou­vrir l’his­toire au­tour de soi. Les pod­casts sont ani­més par Jo­sée Thi­beault, ar­tiste de la pa­role, Ro­nald Trem­blay, ar­tiste mu­si­cal po­ly­va­lent, et De­nis Per­reaux, his­to­rien et di­rec­teur de la So­cié­té his­to­rique fran­co­phone. Trois voix qui donnent trois pers­pec­tives dif­fé­rentes dans un dia­logue ami­cal. Cô­té tech­nique, Do­mi­nique Roy et Isael Huard sont aux ma­nettes.

IM­MER­SION AUDITIVE DANS L’HIS­TOIRE

Le pre­mier épi­sode de la sai­son porte sur le quar­tier de Gar­neau. Les trois ani­ma­teurs par­courent ain­si les rues alen­tour et se re­trouvent au Ca­fé Le­va, au coin de la 86e ave­nue et de la 111e rue. S’en­suit une dis­cus­sion dé­ten­due au su­jet des ori­gines du quar­tier. C’est Laurent Gar­neau, un Mé­tis né au Mi­chi­gan et ayant vé­cu à Ri­vière-Rouge, qui a don­né son nom à ce bout de la ville. Ar­ri­vé en 1874 à Fort Edmonton, il est très ac­tif dans la com­mu­nau­té mé­tisse, est proche de Louis Riel et sou­tient no­tam­ment la ré­sis­tance à Ba­toche en Sas­kat­che­wan. Il ne res­pecte pas la loi mar­tiale de l’époque qui obli­geait à res­ter à l’in­té­rieur du fort, ce qui lui vau­dra une condam­na­tion à mort, re­con­ver­tie en une peine de 6 mois de pri­son grâce au sou­tien de ses pairs. En­fin, la conver­sa­tion mène les au­di­teurs près de l’Uni­ver­si­té de l’Al­ber­ta où l’arbre de Laurent Gar­neau et sa femme Elea­nor se te­nait en­core l’an der­nier, un érable du Ma­ni­to­ba cou­pé après 143 ans d’exis­tence. La deuxième par­tie de Gar­neau se­ra pu­bliée le 8 oc­tobre. Puis, un nou­veau quar­tier se­ra ar­pen­té chaque mois. Oli­ver, avec la 104e rue, est pro­gram­mé pour no­vembre. McCau­ley, à l’est du cen­tre­ville, avec Chi­na­town et le quar­tier ita­lien, ain­si que Old Stra­th­co­na sui­vront. Évi­dem­ment, le quar­tier fran­co­phone de Bon­nie Doon se­ra de la par­tie, ce­rise sur le gâ­teau pré­vue pour la fin de la pre­mière sai­son en mars 2019.

L’HIS­TOIRE RACONTÉE FA­ÇON 2.0

« On cher­chait une bonne fa­çon de dif­fu­ser au-de­là de la pu­bli­ca­tion de livres ou d’ar­ticles de re­vue », in­dique De­nis Per­reaux, di­rec­teur de la So­cié­té his­to­rique. Au­dio­phile et cu­rieux d’ex­plo­rer de nou­velles ave­nues, l’idée des pod­casts a sur­gi ra­pi­de­ment. « On a dé­ci­dé de mettre l’em­phase sur des em­pla­ce­ments, dif­fé­rents quar­tiers, et d’avoir dif­fé­rentes voix », com­plète le pas­sion­né. Pour la So­cié­té his­to­rique fran­co­phone de l’Al­ber­ta, l’ini­tia­tive marque l’en­trée dans la mo­der­ni­té. « On est en train d’ex­plo­rer un vi­rage nu­mé­rique. On cherche de nou­velles fa­çons de per­mettre l’ac­cès et la dif­fu­sion du pa­tri­moine par le biais du monde nu­mé­rique, que ce soit des ar­chives ou des do­cu­ments ori­gi­naux ou la consom­ma­tion de pro­duits de pro­duc­tion ». Ce podcast est donc un test pour dé­ter­mi­ner si le mode du nu­mé­rique est ef­fi­cace. Le nombre de té­lé­char­ge­ments et d’écoutes se­ra sui­vi de près. « J’es­père que les gens per­ce­vront la So­cié­té his­to­rique dans une ère mo­derne », pro­jette De­nis Per­reaux. Pour fi­nan­cer l’ini­tia­tive, la So­cié­té a pu comp­ter sur le sou­tien d’Edmonton He­ri­tage Coun­cil, des com­man­dites du Con­seil de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique de l’Al­ber­ta (CDÉA) et du Quar­tier fran­co­phone. Quelques sous ont aus­si été pui­sés dans le fonds d’opé­ra­tion de l’or­ga­nisme. Au to­tal, la sai­son 1 de La place coû­te­ra en­vi­ron 25 000 dol­lars. La So­cié­té his­to­rique ne compte pas en res­ter là et pré­voit dé­jà une re­fonte de son site web pour rendre les res­sources plus ac­ces­sibles et ra­fraî­chir son image. « On vou­drait aus­si dé­ve­lop­per une pla­te­forme de dif­fu­sion des livres nu­mé­ri­sés et faire des chro­niques his­to­riques », confie-t-il, dé­si­reux de mo­der­ni­ser la So­cié­té.

« OÙ ON RA­CONTE LA PLACE SUR PLACE AVEC DES GENS DE LA PLACE »

- SLO­GAN DU PRE­MIER PODCAST FRAN­CO­PHONE IN­DÉ­PEN­DANT DE L’OUEST CA­NA­DIEN

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.