LE « BABY BO­NUS » FAIT DES TERRE-NEUVIENNES DES CA­NA­DIENNES

Le Gaboteur - Les femmes aux urnes - - ÉDITION SPÉCIALE • LE DROIT DE VOTE DES FEMMES -

« La pro­messe d’al­lo­ca­tions fa­mi­liales a sans doute été celle qui a convain­cu le plus de gens à vo­ter pour la Con­fé­dé­ra­tion lors du ré­fé­ren­dum de 1948. Joey Small­wood a été vu comme un Dieu quand les femmes ont re­çu leur pre­mier chèque d’al­lo­ca­tions fa­mi­liales, connu à l’époque comme le Baby Bo­nus. Dans des fa­milles de la pé­nin­sule qui avaient un peu d’argent, ce pre­mier chèque n’a ja­mais été chan­gé et il a été en­ca­dré avec la photo de Joey Small­wood », se rap­pelle Ma­ri­na Si­mon.

Pen­dant la pre­mière an­née qui a sui­vi l’en­voi des pre­miers chèques, en avril 1949, quelque 50 000 mères de fa­milles de la pro­vince ont re­çu en­semble près de 10 mil­lions de dol­lars.

(Source : Ed­wards Ro­berts, au­teur du livre « How the baby bo­nus came to New­found­land » pa­ru en 2013 chez Fran­ker Press).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.