Tou­jours pas d’en­tente si­gnée pour Ho­ly Cross

Le Gaboteur - - ACTUALITÉ -

Les si­gnaux po­si­tifs des échanges entre le CSFP et le gou­ver­ne­ment pro­vin­cial au­tour de Ho­ly Cross laissent-ils pré­sa­ger la si­gna­ture im­mi­nente d'une en­tente for­melle? À cette ques­tion for­mu­lée par plu­sieurs mé­dias, dont Le Ga­bo­teur, la di­rec­tion des com­mu­ni­ca­tions du mi­nis­tère de l'Édu­ca­tion et du Dé­ve­lop­pe­ment de la Pe­tite En­fance a ré­pon­du par cette dé­cla­ra­tion écrite du mi­nistre de Dale Kir­by.

« Le gou­ver­ne­ment de Ter­re­Neuve-et-La­bra­dor conti­nue de tra­vailler avec les dis­tricts sco­laires et les pro­prié­taires du ter­rain de l'an­cienne école Ho­ly Cross Ju­nior High (la Cor­po­ra­tion de l'église ca­tho­lique épis­co­pale de St. John's) afin de dé­ter­mi­ner si le site peut être uti­li­sé pour ac­com­mo­der les be­soins fu­turs du Con­seil sco­laire fran­co­phone pro­vin­cial de Ter­re­Neuve-et-La­bra­dor.

Toutes les de­mandes de fi­nan­ce­ment d'in­fra­struc­tures des dis­tricts sco­laires an­glo­phone et fran­co­phone sont éva­luées mi­nu­tieu­se­ment sur la base d'un cer­tain nombre de fac­teurs clés, in­cluant l'état de vieillis­se­ment des in­fra­struc­tures, les chan­ge­ments dé­mo­gra­phiques et l'équi­libre entre les be­soins ex­pri­més et ceux du reste du sys­tème sco­laire ma­ter­nelle-12 de la pro­vince.

Nous conti­nuons de tra­vailler avec le district sco­laire fran­co­phone pour as­su­rer que les be­soins des élèves sont sa­tis­faits et qu'ils re­ce­vront un trai­te­ment équi­table, res­pect et at­ten­tion tel que sti­pu­lé à l'ar­ticle 23 de la Charte ca­na­dienne des droits et li­ber­tés. » (Notre tra­duc­tion).

Pas d’autre com­men­taire

Une en­tente for­melle est-elle im­mi­nente? Im­pos­sible à dire à la lecture de cette dé­cla­ra­tion. Le Ga­bo­teur a ten­té, sans suc­cès, d'ob­te­nir des pré­ci­sions sur le sens de cette dé­cla­ra­tion. « Le mi­nistre ne fe­ra aucun autre com­men­taire », nous a-t-on ré­pon­du.

Les ha­bi­tués des né­go­cia­tions de ce genre aiment bien à rap­pe­ler que : « Ce n'est pas si­gné tant que ce n'est pas si­gné! ». Au­tre­ment dit, rien n'est im­pos­sible, soit la conclu­sion ra­pide d'une en­tente tout comme un os qui fait achop­per le pro­jet. (JT)

Photo : Courtoisie du MEDPE

Dale Kir­by

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.