Flan­ne­ry, de Li­sa Moore, en fran­çais

Le Gaboteur - - LA UNE - Li­za­ve­ta Za­kha­ro­va

Le ro­man mé­lo­dra­ma­tique Flan­ne­ry est un choix for­mi­dable pour ceux qui sont à la re­cherche d’un nou­veau livre à sa­vou­rer. Cette his­toire cap­ti­vante, écrite par la ta­len­tueuse Li­sa Moore en 2016, est dé­sor­mais dis­po­nible en tra­duc­tion fran­çaise. Le thème est très mo­derne et ac­tuel, ce qui rend le livre très cap­ti­vant! Il s’agit d’une ado­les­cente de seize ans nom­mée Flan­ne­ry qui tra­verse une pé­riode à peu près in­sur­mon­table. Ceux qui s’at­tendent à une lec­ture dra­ma­tique et mou­ve­men­tée ne se­ront pas dé­çus!

L'his­toire se dé­roule à Saint-Jean, où Flan­ne­ry est une élève de la dou­zième an­née à l'école Ho­ly Heart. Dans son cours d'en­tre­pre­neu­riat, les élèves doivent ac­com­plir un pro­jet en groupes de deux. Flan­ne­ry a la chance d'être ju­me­lée avec Ty­rone O'Rouke, un gars du­quel elle pense être fol­le­ment amou­reuse. Mal­heu­reu­se­ment, Ty­rone vit une vie dif­fi­cile lui aus­si, ce qui l'em­pêche d'al­ler à l'école et de faire sa part pour le pro­jet. Flan­ne­ry est alors obli­gée de faire tout le tra­vail toute seule.

Comme un mal­heur ne vient ja­mais seul, Flan­ne­ry doit aus­si com­po­ser avec le fait qu'elle ne connaît pas son père, qu'elle doit ai­der à éle­ver un pe­tit de­mi-frère gâté (qui n'a pas de père non plus) et qu'elle a une mère ir­res­pon­sable qui n'ar­rive même pas à payer la fac­ture d'élec­tri­ci­té. Pour cou­ron­ner le tout, Flan a l'im­pres­sion que sa meilleure amie Am­ber est en train de lui glis­ser entre les doigts à cause de sa re­la­tion mal­saine. Sans sa best, Flan­ne­ry n'au­ra per­sonne pour la sou­te­nir du­rant ce temps dif­fi­cile.

Être as­sez forte

Au cours de l'his­toire, Li­sa Moore ra­conte en dé­tails les pro­blèmes et les mal­heurs de Flan­ne­ry. Elle dé­crit sa si­tua­tion fa­mi­liale et fi­nan­cière, sa vie sco­laire ainsi que sa vie amou­reuse, cha­cune plus pé­nible l'une que l'autre. Mais est-ce que Flan­ne­ry se­ra as­sez forte pour sur­mon­ter les obs­tacles qui rendent sa vie aus­si dif­fi­cile? Est-ce qu'il va vrai­ment y avoir du beau temps après la pluie? Ça, c'est à vous de le dé­cou­vrir.

Ce ro­man évoque beau­coup d'émo­tions. L'im­pres­sion­nant choix de mots de l'au­teure donne la pos­si­bi­li­té d'ima­gi­ner ce que le per­son­nage res­sent au cours du ré­cit. Li­sa Moore met beau­coup d'ac­cent sur les sou­ve­nirs de Flan­ne­ry, ce qui per­met au lec­teur d'en ap­prendre plus sur elle d'une ma­nière sub­tile. Per­son­nel­le­ment, les livres dra­ma­tiques n'ont ja­mais été mes pré­fé­rés, mais ce ro­man fait ex­cep­tion.

Une fin abrupte

La chose que j'ai le moins ai­mée en li­sant Flan­ne­ry est l'or­ga­ni­sa­tion du texte. Sou­vent, les pen­sées du per­son­nage s'en­chaînent et il est fa­cile de perdre le fil de l'his­toire. À quelques re­prises, il m'a fal­lu re­ve­nir en ar­rière et re­lire cer­tains pas­sages pour com­prendre ce qui se pas­sait. L'autre chose, c'est que j'ai trou­vé la fin un peu abrupte. J'avais en­vie de savoir ce qui al­lait se pas­ser après. Heu­reu­se­ment, il y a aus­si un épi­logue, qui a com­blé ma cu­rio­si­té.

Je re­com­man­de­rais ce livre aux jeunes adultes et aux ado­les­cents. Même si l'his­toire est vrai­ment cap­ti­vante, cer­tains su­jets sont très sé­rieux et le se­ront peut-être trop pour les plus jeunes. Je di­rais donc que cette lec­ture est pour la sep­tième an­née et plus. En somme, j'ai trou­vé la lec­ture très agréable et émou­vante, et je vous sug­gère de ten­ter votre chance, vous aus­si!

Li­sa Moore, Flan­ne­ry, Édi­tions du Bo­réal, 2016

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.