La rue, la nuit, les femmes sans peur, his­toire en bref

Le Gaboteur - - NEWS -

Né sous l'ap­pel­la­tion Re­claim

the Night (Ré­clame la nuit), cet évé­ne­ment a été te­nu pour la pre­mière fois à Phi­la­del­phie, en Penn­syl­va­nie, en 1975, à la suite du meurtre d'une jeune femme par un étranger dans la rue, à quelques pas de chez elle. La pre­mière marche in­ter­na­tio­nale s'est dé­rou­lée à Bruxelles, en Bel­gique, en 1976, dans le cadre du Tri­bu­nal in­ter­na­tio­nal des crimes contre les femmes. Les an­nées sui­vantes, le mou­ve­ment a pris de l'ex­pan­sion en Eu­rope et en Asie, où des marches Re­claim the Night ont été or­ga­ni­sées en Ita­lie, en Al­le­magne, au Royaume-Uni et en Inde, ral­liant les re­ven­di­ca­tions des femmes à tra­vers le monde.

C'est en 1977 que la phrase Take

Back the Night a été in­tro­duite, d'après un texte lu par une mi­li­tante nom­mée Anne Pride à une ma­ni­fes­ta­tion contre la vio­lence à Pitts­burgh. Le nom a été re­pris l'an­née sui­vante pour une marche à San Fran­cis­co, où des femmes ont ma­ni­fes­té contre l'ex­ploi­ta­tion du corps des femmes par la por­no­gra­phie.

Au Ca­na­da, la pre­mière marche

La rue, la nuit, les femmes sans

peur a été or­ga­ni­sée en 1978 à Van­cou­ver. En 1981, l'As­so­cia­tion ca­na­dienne des centres contre les agres­sions à ca­rac­tère sexuel a éta­bli le troi­sième ven­dre­di du mois de sep­tembre comme étant la Jour­née na­tio­nale de cette marche.

Se­lon les res­pon­sables de « Take Back de Night » à St.John's, une femmes sur deux dans la pro­vince se­ra vic­time de vio­lence phy­sique ou psy­cho­lo­gique au cours de sa vie. En 2015, au Ca­na­da, tous les six jours, une femme était tuée par son par­te­naire ou ex-par­te­naire. La plu­part des agres­sions sexua­li­sées au pays, soit 85 %, sont com­mises par une per­sonne que la vic­time connaît, et non par un étranger dans un en­droit pu­blic. La marche sou­ligne donc éga­le­ment l'im­por­tance du droit à la sé­cu­ri­té dans les es­paces pri­vés, et non seule­ment dans la rue.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.