AU COEUR DU SITE PATRIMONIAL D’AYLMER

Le Journal de Montreal - CASA - - EN RÉSIDENCE - JAC­QUES LAPLANTE

Le site patrimonial du secteur d’Aylmer est l’un des plus im­por­tants de Gatineau. Plus de 80 bâ­ti­ments pat­ri­mo­ni­aux y sont réper­toriés dont le Monastère des Pères rédemp­toristes con­struit en 1937. La con­gré­ga­tion a oc­cupé les lieux jusqu’à ce qu’elle vende le bâ­ti­ment à Chartwell en 1999, qui l’a trans­formé en rési­dence pour per­son­nes au­tonomes, semi-au­tonomes ou avec pertes cog­ni­tives. Même si la rési­dence a connu depuis qua­tre phases de trans­for­ma­tion, rien n’y paraît de l’ex­térieur. L’im­posant éd­i­fice tout fait de pier­res a con­servé in­tact son look an­ces­tral qui par ailleurs ne mon­tre au­cune ci­ca­trice qu’au­rait pu lui val­oir l’usure du temps. Cette déli­catesse portée à l’en­droit du vénérable bâ­ti­ment se re­mar­que égale­ment de l’in­térieur. En dépit des nom­breuses trans­for­ma­tions néces­saires pour être con­formes aux rè­gles régis­sant les rési­dences pour aînés, on a réussi à préserver l’iden­tité du Monastère. Dé­tecteurs de fumée, gi­cleurs, as­censeurs, tirettes d’ur­gence et autres équipements, tout ça co­hab­ite sans dis­cor­dance avec les bois­eries, lus­tres, moulures et autres orne­ments d’un temps passé.

UNE CHAPELLE TRÈS APPRÉCIÉE

Le Monastère a deux sec­tions, un de qua­tre étages, une autre de cinq et sur lesquelles sont ré­par­ties 267 unités dont 62 à l’aile des soins (pertes cog­ni­tives). L’un des en­droits les plus ap­pré­ciés des quelque 265 rési­dents est as­suré­ment la chapelle, où on y récite le chapelet chaque soir et y dit la messe trois fois par se­maine, dont une fois en anglais car la rési­dence of­fre un ser­vice bilingue. Les rési­dents sont telle­ment nom­breux à as­sis­ter aux messes, qu’on re­trans­met l’of­fice re­ligieux en cir­cuit fermé dans une salle ad­ja­cente. En d’autres mo­ments, cette même salle, avec son vieux pi­ano à queue au cen­tre, sert de salle mu­si­cale. Quelques rési­dents artistes s’y exé­cu­tent pour le bon plaisir de leurs con­génères.

Le ré­fec­toire, la piscine, le gym, le sa­lon de coif­fure et d’es­thé­tique, la salle de cinéma, la bib­lio­thèque, le bil­lard et la salle de jeux avec ta­bles de dames et jeux de dards fig­urent aussi sur la liste des es­paces com­muns de la rési­dence.

Mais sans l’om­bre d’un doute, la plus belle pièce du Monastère est la su­perbe grande ver­rière qui donne sur la cour in­térieure. Cette ver­rière, avec ses teintes pas­tel, ses lus­tres et moulures ainsi que ses fines draperies blanches qui ha­bil­lent les nom­breuses fenêtres, se donne un air aris­to­crate. Et la vue qu’elle of­fre sur la cour in­térieure, char­mante avec son pavé uni, ses îlots de ver­dure et ses amé­nage­ments paysagers, ne fait que con­firmer ce statut.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.