QUAND LE DE­SIGN DES ANNÉES 1950 EST REMIS AU GOÛT DU JOUR

Le Journal de Montreal - CASA - - CASA - CHRIS­TIAN LAV­I­GNE

L. McComber est une firme d’ar­chi­tec­ture et de de­sign réputée pour la justesse de ses in­ter­ven­tions en mi­lieu ur­bain. Elle nous présente ici la trans­for­ma­tion d’une mai­son jumelée, con­stru­ite dans les années 1950 dans le quartier Ville Saint-Lau­rent à Mon­tréal. Après le dé­part des en­fants, la mai­son de­vait subir d’im­por­tantes réno­va­tions, no­tam­ment pour répon­dre aux be­soins du nou­veau style de vie du pro­prié­taire: ou­vrir les es­paces de vie, mieux prof­iter de la lu­mière na­turelle et de la vue sur le jardin et préserver l’es­prit de la mai­son fa­mil­iale chargée de sou­venirs.

REPENSER LES VOL­UMES

Au fil des ans, de mul­ti­ples agran­disse­ments s’étaient gr­ef­fés à la struc­ture vieil­lis­sante de la rési­dence. À l’ar­rière, ses vol­umes frag­men­tés ne com­por­taient qu’une porte opaque et qua­tre pe­tites fenêtres. Con­stru­its sans fon­da­tions et usés par le temps, les ap­pen­tis de la cour ar­rière em­pêchaient la lu­mière na­turelle, pour­tant abon­dante sur le ter­rain, de se ren­dre jusqu’à la cui­sine. En al­longeant le vol­ume au-dessus du garage vers l’ar­rière, l’agran­disse­ment crée un lien en­tre les deux côtés de la mai­son. Et on en prof­ite pour repren­dre les élé­ments Tu­dor d’orig­ine de la façade, sur le pare­ment de l’ex­ten­sion vers le côté jardin.

OU­VRIR LES ES­PACES DE VIE

À l’in­térieur, les es­paces de vie sont dé­cloi­son­nés. En élim­i­nant stratégique­ment cer­taines cloi­sons, la com­po­si­tion du rez-de-chaussée ou­vre le coeur de la mai­son sur la cour.

En plein cen­tre de l’agran­disse­ment, le vaste îlot de la cui­sine ar­tic­ule un change­ment de niveau qui of­fre d’un côté une sta­tion de tra­vail de­bout et de l’autre quelques places as­sises. Dans son pro­longe­ment, une dou­ble hau­teur max­imise l’ap­port de lu­mière na­turelle.

UN IN­TÉRIEUR AU GOÛT DU JOUR

En con­traste avec l’ex­térieur plus sin­gulier, l’in­térieur de la mai­son est paré d’une élé­gante so­briété. Dans la cui­sine baignée de lu­mière, le plancher d’ar­doise et le comp­toir de mar­bre noir don­nent le ton, clas­sique, mais con­tem­po­rain.

PRÉSERVER L’ES­PRIT DE LA MAI­SON FA­MIL­IALE

Dans la per­spec­tive de re­specter la pe­tite his­toire de la mai­son, on a repris les élé­ments Tu­dor pour l’ex­térieur, et con­servé dans leur état orig­i­nal les bois­eries de chêne rouge de la salle à manger qui ont in­spiré le choix des fi­ni­tions pour l’en­sem­ble des planch­ers et du mo­bilier in­té­gré.

C’est ainsi que les trois ob­jec­tifs du pro­prié­taire ont été sat­is­faits par l’équipe de la firme «L.McComber – ar­chi­tec­ture vi­vante».

1

3

2

4

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.