Une an­née qui pro­met

«Je sais que le show va être bon, que le cas­ting est écoeu­rant, et qu’on a une équipe de pro­fes­seurs de rêve, mais je me de­mande si moi, comme ani­ma­trice, je vais être à la hau­teur», confie Ju­lie Sny­der.

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND - Da­ny Bou­chard

À quelques heures de la grande pre­mière, l’ani­ma­trice de l’émis­sion la plus po­pu­laire à la té­lé­vi­sion qué­bé­coise ces dix der­nières an­nées ad­met res­sen­tir la pres­sion. Une grosse pres­sion.

« Je sais qu’on a un pu­blic exi­geant, que le pu­blic a des at­tentes au su­jet de Star Aca­dé­mie.

«Mais ma pres­sion à moi, c’est de conci­lier le tra­vail et la fa­mille. En fait, c’est de l’in­con­ci­lia­tion», dit la nou­velle ma­man de Ro­my, âgée d’à peine trois mois et de­mi.

Ju­lie Sny­der est dé­jà à pré­voir les séances d’al­lai­te­ment, entre deux réunions de tra­vail ou juste avant le gala du di­manche.

«Quand tu as un gala le len­de­main, tu as de la mi­sère à dor­mir.

«C’est comme faire un gala de l’Adisq, mais le len­de­main du gala, tu sais que tu en as un autre à faire la se­maine sui­vante. Et c’est comme ça pen­dant dix se­maines», illustre-t-elle.

CONTENTE D’ÊTRE EN VIE

Au len­de­main de son ac­cou­che­ment, Ju­lie Sny­der ad­met qu’elle n’avait plus tout à fait le goût de re­prendre la barre de la po­pu­laire émis­sion.

«J’ai eu un ac­cou­che­ment de rêve, dit-elle, mais il y a eu des com­pli­ca­tions après.»

En rai­son d’un hé­ma­tome, l’ani­ma­trice a dû être opé­rée d’ur­gence.

«Quand je suis re­ve­nue chez moi, je souf­frais d’une sé­vère ané­mie. (...) Dans les jours qui ont sui­vi, j’étais contente d’avoir eu ma fille, et j’étais contente d’être en vie.»

Au fil des se­maines, l’en­vie d’ani­mer Star Aca­dé­mie lui est re­ve­nue, tran­quille­ment.

«Du point de vue de la pro­duc­tion, on a sou­vent une qua­li­té qui est su­pé­rieure à celle d’Ame­ri­can Idol », glisse-t-elle, avec une pointe de fier­té dans la voix.

DE GROSSES POIN­TURES

De fait, l’édi­tion de cette an­née n’a rien à en­vier aux pro­duc­tions Amé­ri­caines ou Fran­çaises du même genre, alors que plu­sieurs ar­tistes de re­nom dé­fi­le­ront sur la scène du stu­dio Mel’s: Isa­belle Bou­lay, Pa­trick Bruel, Claude Du­bois, Mi­chel Fu­gain, Za­cha­ry Ri­chard, Mur­ray Head, La­dy Ga­ga, Cé­line Dion, Simple Plan et même The Box, grou­pe­culte des an­nées 80.

L’un des plus gros coups de la pro­duc­tion est ce­pen­dant d’avoir réuni Beau Dom­mage pour la toute pre­mière émis­sion demain soir.

«On au­rait pu faire un show de trois heures juste avec eux autres, confie l’ani­ma­trice.

«La mis­sion pre­mière de Star Aca­dé­mie, c’est de faire connaître notre pa­tri­moine mu­si­cal et je pense qu’on y ar­rive», dit-elle hum­ble­ment.

Le tour d’ho­ri­zon ne se­rait pas com­plet sans par­ler de ce que Ju­lie por­te­ra pour la pre­mière émis­sion...

«Ce se­ra une robe vert ka­ki. Non ce n’est pas une robe bal­lon, et non elle n’est pas bleue!», lance-t-elle en riant?

PHOTO LE JOUR­NAL

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.