LES CON­FES­SIONS d’une ac­trice aus­tra­lienne

New York — Is­la Fi­sher, la ve­dette du film Con­fes­sions d’une accro au shop­ping, a quelque chose à confes­ser. Elle est tout sauf une accro au shop­ping. En fait, elle a re­çu ré­cem­ment sa pre­mière fac­ture de carte de crédit au solde anor­ma­le­ment éle­vée, cour

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - SunMedia

« Ap­pa­rem­ment, quel­qu’unaa­che­té­del’es­sen­ceau Texa­sa­vec­ma­car­te­de­cré­dit. Ain­si, j’en­ai­faitl’ex­pé­rience, mais­jen’en­sui­sau­cu­ne­men­tres­pon­sable », ditl’ac­trice.

Is­laFi­sher­ma­ga­si­ne­peuetn’achè­te­pas­beau­coup. « Lors­que­je­vais­ma­ga­si­ner, je­vais­droi­tau­bu­tenme don­nan­tu­ne­mis­sion. Sauf­peut-être­pour­les­sous-vê­te­ments, quand­je­suisà­court », ex­plique-t-el­le­dans une­ré­par­tie­fa­cé­tieu­se­pro­preà­son­sens­del’humour lou­foque. « Ça­ne­pa­raît­pas­très­bien, sans­sous-vê­te­ments. » Ce­la­ne­dé­cri­tab­so­lu­ment­pa­sla­vi­sion­du­mon­dede Re­bec­caB­loom­wood, la­pro­ta­go­nis­te­prin­ci­pa­le­de­la sé­rieAc­cro­du­shop­ping, un­suc­cès­de­li­brai­rieé­crit parSo­phieKin­sel­la— dont­les­deux­pre­miers tomes, soitCon­fes­sionsd’uneac­croau­shop­ping etU­neac­cro­du­shop­pingàl’as­saut­deMan­hat­tan(Sho­pa­ho­licTa­kesMan­hat­tan), on­té­té amal­ga­més­pour­fai­re­le­film. Le­fait­que­ce­per­son­na­ge­bri­tan­ni­que­bie­nai­mé­soit­de­ve­nuu­neA­mé­ri­caine, re­pré­sen­tée pa­ru­neAus­tra­lienne, en­dit­long­sur­la­mal­léa­bi­li­té­del’adap­ta­tion­ci­né­ma­to­gra­phique. Maisl’es­sen­tiel­de­meure. « Be­cky » es­tac­croaux­vê­te­ment­schic­sa­che­tésà crédit, une­ha­bi­tu­de­quil’amè­neà consi­dé­rer­qu’une­car­riè­re­dan­sun ma­ga­zi­ne­de­mo­de­pour­rai­tul­ti­me­ment­lui­fa­ci­li­ter­la­vie. Mai­sau­lieu­de­ce­la, en­rai­sond’une

sé­riede qui­pro­quos, el­le­de­vient­chro­ni­queu­se­pou­run­ma­ga­zi­ned’af­faires, don­nan­ti­ro­ni­que­ment­des­con­seils­sur l’en­det­te­ment­des­mé­na­ge­sa­lors­qu’el­le­ten­te­de­fui­run agent­de­re­cou­vre­ment­ven­geu­ret­ca­cheà­so­né­di­teur Luke(HughDan­cy) l’éta­tréel­de­ses­fi­nances.

SUR­PRISE

Is­la Fi­sher avoue avoir lu le ro­man aus­si­tôt qu’elle a su que le rôle était dis­po­nible. « Évi­dem­ment, je suis très sur­prise et je se­rai éter­nel­le­ment re­con­nais­sante en­vers Jer­ry Bruck­hei­mer (le pro­duc­teur du film), tout en étant com­plè­te­ment aba­sour­die par la chance que j’ai eue d’avoir été choi­sie pour jouer dans ce film. Je me suis réel­le­ment sen­tie beau­coup plus res­pon­sable que lorsque je joue comme ac­trice de sou­tien, où vous pou­vez ve­nir et faire l’im­bé­cile. Et, en plus, jouer un per­son­nage bien-ai­mé ti­ré d’un livre qui a connu un suc­cès ex­tra­or­di­naire, en sa­chant qu’il se­ra amé­ri­cain et en vou­lant faire de mon mieux pour cap­ter son essence, tout ce­la a ajou­té plus de pres­sion. »

Pour sa part, Bruck­hei­mer connais­sait dé­jà Is­la Fi­sher pour l’avoir vu jouer son rôle hu­mo­ris­tique dans Gar­çons sans hon­neur. Ce sont ses ca­pa­ci­tés dra­ma­tiques qui l’ont sé­duit. « Ça crève l’écran, elle est drôle et pleine de vi­va­ci­té », sou­ligne Bruck­hei­mer. « Mais elle est aus­si une mer­veilleuse ac­trice dra­ma­tique, et ce film ne fonc­tion­ne­rait pas si elle n’était pas ca­pable de se res­sai­sir et de re­de­ve­nir sé­rieuse ».

UN FILM D’AC­TUA­LI­TÉ

Con­cer­nant­son­cô­té­sé­rieux, Is­laFi­she­raf­fir­mea­voir été­fas­ci­née­par­la­vi­si­te­qu’el­lea­ren­dueàun­grou­pede dé­pen­sier­sa­no­nymes. « Ilya­plein­de­sty­le­set­de­sortes de­ma­ga­si­nages: ma­ga­si­na­ge­de­tro­phée, ma­ga­si­nage d’image, ma­ga­si­na­ge­bou­li­mique. Aus­si­drô­le­que­ce­la puis­se­pa­raître, c’est­plu­tôt­triste. Les­hom­me­sen­sont af­fec­té­saus­si­sou­vent­que­les­femmes. Ma­ni­fes­te­ment, ce­fil­maé­té­con­çu­du­ran­tu­ne­pé­rio­deé­co­no­mi­que­dis­tinc­te­de­cel­led’au­jourd’hui. Et­la­le­çon­queRe­bec­ca Bloom­woo­da­ti­rée­du­film, nousl’avons­tou­sap­prise ré­cem­ment. Donc, ce­la­sem­ble­trèsd’ac­tua­li­té. »

Moins­sé­rieu­se­ment, el­le­sou­tient­queCon­fes­sions d’uneac­cro­du­shop­pin­gluiaen­sei­gnél’exis­ten­cedes cou­leurs. « Je­suis­plu­tôt­con­ser­va­trice, nor­ma­le­ment, et­je­sens­quePa­tri­ciaField, ma­cos­tu­mière, m’aou­verte aux­cou­leurs. J’ado­re­main­te­nant­por­ter­des­vê­te­ments co­lo­rés. »

« J’avais­seu­le­men­tu­ne­de­mande, c’était­queBe­ckyait des­ta­lon­sex­trê­me­men­thaut­pour­pou­voir­ti­tu­ber. Je crois­qu’iln’ya­rien­de­plus­drô­le­qu’un­per­son­nage co­mi­que­qui­ti­tu­be­dans­des­chaus­su­res­qui­son­tin­con­for­tables. »

« Pa­tri­ciaa­fait­les­cos­tu­mes­de­la­sé­rieSexeàNew Yor­ket­du­filmLe­diables’ha­billeenP­ra­daet­je­ne­pou­vais­pas­croi­re­qu’on­puis­se­pas­ser40mi­nu­tesà­dis­cu­terd’une­cein­ture. Mais, àmi-che­min, j’ai­réa­li­sé­qu’ily avai­tu­ne­sor­te­des­cien­ce­dans­ce­la. »

« Une­par­tie­de­cet­tein­dus­trie­re­po­se­sur­la­cé­ré­mo­nie du­ta­pis­rouge, et­vous­vous­fai­te­sa­lor­sha­biller­par d’in­croya­bles­créa­teurs. Je­dois­dire quej’ado­reS­tel­laMcCart­ney, j’ado­reVi­vien­neWest­wood, j’ado­reP­ra­da. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.