Sainte-Rose en Blanc, un autre vi­sage de La­val

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA -

Au­jourd’hui dé­bute la cin­quième édi­tion de Sainte-Rose en Blanc, or­ga­ni­sée par la Ville de La­val dans le quar­tier Sain­teRose. L'es­sen­tiel des ac­ti­vi­tés se dé­roule au parc de la Ri­vière-des-Mille-Îles, gé­ré par Éco-Na­ture. On s’y pro­mène à pied, en ra­quettes, en skis de fond, en pa­tins, en car­riole ou… en traî­neau à chiens.

Le coup d'en­voi se pro­dui­ra ce soir, à 19h, avec des feux d'ar­ti­fice à la Berge des bai­gneurs. L’évé­ne­ment don­ne­ra l’oc­ca­sion à des mil­liers de per­sonnes de dé­cou­vrir ou de re­vi­si­ter le parc, consti­tué d'une ri­vière avec des îles boi­sées en­core bien pré­ser­vées.

LA RI­VIÈRE

Au cours des der­nières an­nées, les re­doux sur la ri­vière ont beau­coup per­tur­bé les condi­tions pour le pa­ti­nage. Mais cet hi­ver, Éco-Na­ture a trou­vé un com­pro­mis in­té­res­sant en amé­na­geant une pa­ti­noire sur la terre ferme, der­rière l’église de Sainte-Rose.

Près d'un bâ­ti­ment chauf­fé, un an­neau de glace per­met aux en­fants en bas âge de pa­ti­ner avec leurs pa­rents. On a éga­le­ment le loi­sir de pa­ti­ner sur un cou­loir de glace, pour une dis­tance de près d'un ki­lo­mètre al­ler-re­tour.

À quelques mi­nutes de marche de la pa­ti­noire, se dressent quelques ca­banes de pêche mul­ti­co­lores. Une rouge. Une bleue. Une verte. Une jaune. Éco-Na­ture en fait la lo­ca­tion, avec les brim­bales et tout l'équi­pe­ment. À cet en­droit, on prend sur­tout du bro­chet, un peu de per­chaude et du do­ré.

En face, c'est l’île Dar­ling. On s’y rend en em­prun­tant, à pied, un sen­tier ba­li­sé par des sa­pins plan­tés sur la glace. Beau­coup de ran­don­neurs vont éga­le­ment au ma­ré­cage Ty­lee, à Ro­se­mère, sur la rive nord.

LES ÎLES

D'autres îles sont ac­ces­sibles en tra­ver­sant la ri­vière gla­cée. En par­tance du cha­let d'ac­cueil prin­ci­pal, sur le bou­le­vard Sainte-Rose, un sen­tier ba­li­sé mène à l'île aux Fraises et à l’île aux Juifs.

Même si dans la fo­rêt, on peut mar­cher sur un sen­tier de neige bat­tue, il est bon d'ap­por­ter des ra­quettes, au cas où. Comme le cir­cuit fait quatre ki­lo­mètres de dis­tance, c'est un peu long avec des en­fants. Mieux vaut alors ap­por­ter un traî­neau dans l'éven­tua­li­té où ils se dé­cla­re­raient trop fa­ti­gués pour conti­nuer.

Avec des en­fants en bas âge, il est tou­jours pos­sible de ré­duire la dis­tance de moi­tié en al­lant seule­ment à l'île aux Fraises. Tou­te­fois, si le cir­cuit des deux îles n'est pas trop long pour vous, vous aug­men­tez vos chances de voir un grand pic ou même, une chouette rayée.

LA FÊTE

Au-de­là de toutes les ran­don­nées pos­sibles sur la ri­vière et dans les îles, Sainte-Rose en Blanc ré­serve des sur­prises. Lors des deux pro­chains sa­me­dis soir, par exemple, la pa­ti­noire en­tou­rée de sa­pins se­ra éclai­rée aux flam­beaux.

Au cours d'un ate­lier don­né par un ar­tiste, pa­rents et en­fants au­ront l'oc­ca­sion de s'ini­tier à la sculp­ture sur neige. La der­nière jour­née, le 22 fé­vrier, à mi­di, gour­mets et gour­mands sont conviés à un dî­ner d'an­tan pas cher pré­pa­ré par le res­tau­rant Les Me­nus Plai­sirs. Ça pro­met !

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.