L’amour tous les jours

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND - Serge Drouin Jour­nal de Qué­bec

Le co­mé­dien sou­ligne en ef­fet la SaintVa­len­tin... à lon­gueur d’an­née. Pour sa bie­nai­mée, la co­mé­dienne Louise La­pa­ré, avec qui il par­tage sa vie de­puis 29 ans, Gas­ton Le­page a usé d’une grande ima­gi­na­tion au fil des ans.

Par­mi les belles sur­prises qu’il a ré­ser­vées à son amou­reuse, Gas­ton Le­page se rap­pelle de cette an­née où il avait fait ac­cro­cher une ban­de­role de 90 pieds au-des­sus du pont Jacques-Car­tier, sur la­quelle était écrit : Bonne fête Louise.

À une autre oc­ca­sion, le juge de­Dieu mer­ci ! avait fa­bri­qué un bri­co­lage par­ti­cu­lier.

« Louise était par­tie trois mois en Aus­tra­lie et, pour son re­tour, je m’étais ha­billé en smo­king pour l’at­tendre à l’aé­ro­gare, à Dor­val. Je lui avais ap­por­té six dou­zaines de roses. Je me sou­viens : l’avion avait du re­tard et j’étais presque seul à at­tendre à l’aé­ro­gare », dit M. Le­page.

UN COEUR EN « PLY­WOOD »

Et ce n’est pas tout. À la mai­son, Gas­ton Le­page avait dé­cou­pé des traces de pieds dans du car­ton. Il avait dé­po­sé les traces de la porte d’en­trée à celle de la chambre... Il avait même pris le temps de par­se­mer le par­cours de pé­tales de roses. « Je pense que les femmes aiment bien ce type d’at­ten­tion », lance M. Le­page.

Pour une Saint-Va­len­tin, Gas­ton Le­page a dé­jà fa­bri­qué un gros coeur avec une feuille de « ply­wood » (contre­pla­qué) qu’il avait ins­tal­lé à la porte d’en­trée. « Le coeur était rouge et trans­per­cé d’une flèche bleue, note-t-il. D’ailleurs, nous avons tou­jours ce coeur. Il est quelque part dans le hangar. »

Même lors­qu’il est loin de la mai­son, Gas­ton Le­page n’ou­blie pas sa belle. « Une fois, j’étais à l’ex­té­rieur de Mon­tréal et Louise jouait au théâtre. Je m’étais or­ga­ni­sé avec un fleu­riste pour qu’il en­voie à Louise un bou­quet de fleurs dans sa loge tous les deux jours, et ce, pen­dant deux se­maines. J’avais écrit un texte dif­fé­rent pour cha­cun des bou­quets », se sou­vient le co­mé­dien.

Cette an­née, ce­pen­dant, Louise La­pa­ré et Gas­ton Le­page ne fê­te­ront pas la SaintVa­len­tin en­semble. « Je se­rai en voyage, mais je vais sû­re­ment faire quelque chose à dis­tance; peut-être par In­ter­net », sou­ligne-t-il.

PAS DE RE­CETTES

Gas­ton Le­page dit qu’il ne connaît pas de re­cettes à la lon­gé­vi­té d’un couple. « Dans notre cercle d’amis, les couples qui durent ne sont pas rares. Vincent Bi­lo­deau est avec An­drée de­puis long­temps; même chose pour Isa­belle La­jeu­nesse et Fran­çois Guy ou en­core Bernard Fortin et sa femme... ».

Le pu­blic pour­ra voir le couple Le­pa­geLa­pa­ré, demain, à Dieu­mer­ci!, à TVA, dans le cadre d’un spé­cial Saint-Va­len­tin...

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.