Ac­cla­mée en Eu­rope, at­ta­chée au Qué­bec

À la dé­sor­mais longue liste des ar­tistes qué­bé­cois qui ont fait un ta­bac en Eu­rope, il faut ajou­ter le nom de Té­rez Mont­calm.

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE - Cé­dric Bé­lan­ger Jour­nal de Qué­bec

Sans tam­bour ni trom­pette, la chan­teuse s’est ta­pé une sé­rie de 150 spectacles outre-mer, au cours des deux der­nières an­nées, pour pré­sen­ter les pièces de Voo­doo, al­bum en an­glais pa­ru en 2006 et qui conte­nait plu­sieurs clas­siques du jazz. La France, l’Es­pagne et l’Ita­lie sont no­tam­ment tom­bées sous le charme.

« À mon grand éton­ne­ment, l’al­bum a très bien fonc­tion­né et j’ai joué beau­coup à la ra­dio. C’est la preuve qu’on ne sait ja­mais si ça peut fonc­tion­ner », se ré­jouit Té­rez Mont­calm.

« On ne tou­chait pas au mar­ché po­pu­laire, mais plu­tôt au mar­ché du jazz. Je me suis at­ta­quée aux fes­ti­vals. Je n’ai pas eu du tout la même car­rière que Ga­rou ou Isa­belle Bou­lay. Mais ça a aus­si bien fonc­tion­né que sur le mar­ché po­pu­laire. »

L’AIR DU QUÉ­BEC

Mal­gré son suc­cès en Eu­rope, Té­rez Mont­calm dit être de­meu­rée très at­ta­chée au Qué­bec. Pas ques­tion donc, en dé­pit des nom­breuses offres qu’on a pu lui faire, de s’y ins­tal­ler en per­ma­nence.

« Ja­mais je ne m’ins­tal­le­rai là-bas. On me l’a pro­po­sé sou­vent, mais j’ai tou­jours re­fu­sé. J’aime trop le Qué­bec. Je pré­fère faire dix ou quinze al­lers-re­tours par an­née. J’ai be­soin de res­pi­rer l’air d’ici », dit celle qui ra­conte n’avoir pas pu pro­fi­ter à son goût des charmes des vieux pays.

« Je n’ai pas eu le temps de vi­si­ter du tout. Là-bas, les spectacles sont tard, beau­coup plus qu’au Qué­bec. Le plus tôt que j’ai com­men­cé, c’est à 21h, mais sou­vent, ce n’était pas avant 23h. Comme on se le­vait le len­de­main à 5h ou 6h pour prendre l’avion, j’avais in­té­rêt à être une bonne fille. Ma seule ré­com­pense, c’étaient les res­tau­rants. Je me fai­sais un de­voir d’es­sayer les spé­cia­li­tés lo­cales. »

NOU­VEL AL­BUM

Té­rez Mont­calm pour­ra conti­nuer sa tour­née cu­li­naire puis­qu’elle re­tour­ne­ra en Eu­rope, en mars, pour dé­fendre les pièces de son nou­veau bé­bé, Con­nec­tion, qui pa­raît mar­di. On y re­trou­ve­ra, comme à l’ha­bi­tude, de nom­breuses re­prises de vieux suc­cès. Elle y offre aus­si quelques-unes de ses com­po­si­tions et une re­lec­ture de son grand suc­cès, Risque.

Et après Eu­ryth­mics, El­ton John et Ji­mi Hen­drix, elle s’ap­pro­prie cette fois Where the Streets Have No Name, de U2.

« J’ai vou­lu la faire un peu à ma fa­çon. Ça fait long­temps que je vou­lais faire une chan­son de U2. Jus­qu’à main­te­nant, les com­men­taires sont bons. »

Au­cune date de spec­tacle n’a en­core été an­non­cée au Qué­bec. Té­rez Mont­calm pré­voit ce­pen­dant être de pas­sage au Ca­pi­tole, à Qué­bec, en avril.

(an­glais)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.