Faire son che­min pas à pas

Il fait le cir­cuit des bars de­puis plu­sieurs an­nées, a par­ti­ci­pé à l’évé­ne­ment 5 x 5 en 2006 et a été de la pre­mière par­tie de la tour­née qué­bé­coise de la Ca­na­dian Idol Eva Avi­la. Au­jourd’hui, Clé­ment Jacques lance son pre­mier al­bum, Con­su­med & Guil­ty.

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE - Serge Drouin Le Jour­nal de Qué­bec

La par­ti­ci­pa­tion de Clé­ment Jacques à 5x5 a été une pièce maî­tresse dans la car­rière du jeune chan­teur. « C’est grâce à 5x5 que j’ai ren­con­tré Jean-Be­noit Du­mais (son gé­rant). Dans les mois qui ont sui­vi, nous avons ap­pris à nous connaître, et sur­tout à sa­voir si nous avions la même vi­sion ar­tis­tique », ex­plique Jacques.

Une fois le gé­rant trou­vé, Clé­ment Jacques et Du­mais ont éta­bli quelques contacts au­près de mai­sons de disques. Il y a un an et de­mi, le duo si­gnait avec la pres­ti­gieuse Au­dio­Gram...

FÉ­BRILE

Le jeune homme de 23 ans est fé­brile à la veille de la sor­tie de son disque, qui ar­ri­ve­ra dans les bacs des ma­ga­sins mar­di. « Le disque contient des chan­sons franches et hon­nêtes », dit le chan­teur. Le na­tif de La Baie, au Sa­gue­nay, a concoc­té son al­bum avec Éloi Pain­chaud. « Au­dio­Gram avait un autre choix de réa­li­sa­teur, mais j’avais ren­con­tré Éloi lors­qu’il était ve­nu en spec­tacle avec Les Res­pec­tables au Théâtre Pe­tit-Cham­plain. Je lui avais don­né un CD de mes chan­sons; il l’a écou­té et nous a rap­pe­lés », ra­conte Jacques. Jacques a écrit et com­po­sé la plu­part des titres du disque, en plus d’avoir col­la­bo­ré à l’écri­ture de Beg­gar avec Pain­chaud et à celles de trois autres, dont The Shore, avec Tim Ba­der, avec qui le jeune ar­tiste a réa­li­sé un fruc­tueux stage d’écri­ture à Los Angeles, en 2007.

Le chan­teur est heu­reux d’avoir tra­vaillé avec Éloi Pain­chaud. « Éloi était mon ré­veille-ma­tin. Lui et sa pe­tite fa­mille (Jo­ranne, les en­fants...) sont de­ve­nus des amis », ex­plique Jacques. La plu­part des chan­sons de l’al­bum de Clé­ment Jacques ont été in­ter­pré­tées sur scène au cours des der­nières an­nées.

EN AN­GLAIS

Dans la fou­lée des Pas­cale Pi­card et com­pa­gnie, l’al­bum est en an­glais. Les chan­sons du disque ont presque toutes été en­re­gis­trées « one take », ce qui leur donne une cou­leur di­recte, comme si le chan­teur était près de nous.

Clé­ment Jacques sou­haite que sa mu­sique le « porte aus­si loin que pos­sible. C’est cer­tain qu’avec un style folk, un peu coun­try, j’ai des chances de faire du che­min vers Vancouver. Le Mid­west amé­ri­cain est aus­si in­té­res­sant à ce cha­pitre », note le chan­teur.

VOIR GRAND

L’au­teur-com­po­si­teur en­tend main­te­nant dé­lais­ser les bars peu à peu afin de se poin­ter da­van­tage dans les salles. « J’ai dé­jà beau­coup don­né pour les bars ces der­nières an­nées. C’est dif­fi­cile, car ceux qui vont dans les bars n’écoutent pas tou­jours ce qu’on chante », dit-il. Jacques sou­haite aus­si être de quelques fes­ti­vals à l’été. Il lan­ce­ra son disque à la Sa­la Ros­sa, à Mon­tréal, le 18 fé­vrier, au Ca­ba­ret du Ca­pi­tole le 25 fé­vrier, et au Vieux Théâtre de La Baie, à La Baie, le 26 fé­vrier...

PHOTO LE JOUR­NAL

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.