RIRES ET PLEURS À MO­NA­CO

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - De­nise Mar­tel Le Jour­nal de Qué­bec

Qui s’as­semble se res­semble veut le dic­ton. Pour­tant, il est dif­fi­cile d’ima­gi­ner des per­son­nages plus dif­fé­rents que ceux de La fille de Mo­na­co. Ce qui n’a rien pour gâ­cher le plai­sir, bien au contraire !

En fait, le der­nier film de la réa­li­sa­trice fran­çaise Anne Fontaine ( Na­tha­lie, Net­toyage à sec) re­pose to­ta­le­ment sur l’ex­ploi­ta­tion ha­bile et sub­tile des contrastes qui op­posent les trois pro­ta­go­nistes au coeur de l’in­trigue, tant phy­si­que­ment que psy­cho­lo­gi­que­ment. Si bien qu’humour et drame se croisent pour abou­tir dans un in­évi­table cul-de-sac. Le tout est de sa­voir comment ce­la se pro­dui­ra.

Cé­lèbre avo­cat pa­ri­sien, Ber­trand Beau­vois (Fabrice Lu­chi­ni) est de pas­sage à Mo­na­co pour dé­fendre une ri­chis­sime Mo­né­gasque ac­cu­sée du meurtre sor­dide de son jeune amant... is­su de la ma­fia russe. Le pro­cès de l’heure ! À sa grande sur­prise, il se trouve flan­qué en per­ma­nence d’un garde du corps, Ch­ris­tophe (Ro­sch­dy Zem), qui prend son rôle ex­trê­me­ment au sé­rieux.

In­tel­lo jus­qu’au bout des doigts, Ber­trand aime conter fleu­rette aux femmes, mais de là à se com­mettre, il y a un pas... jus­qu’au jour où il fait la connais­sance d’Au­drey (Louise Bour­goin), une Miss Météo aus­si sexy que su­per­fi­cielle et ar­ri­viste. Il tombe aus­si­tôt sous le charme, au grand dam de Ch­ris­tophe qui connaît très bien Au­drey...

Ber­trand croit connaître ses li­mites, tan- dis que la jeune femme n’en a au­cune. Entre les deux, Ch­ris­tophe tentera de pro­té­ger son client de tous les dan­gers, même de l’amour.

FI­NALE ÉTON­NANTE

Le scé­na­rio, co­écrit par Be­noît Graf­fin et Anne Fontaine, est brillant et la réa­li­sa­tion coule de source. Tout semble par­fai­te­ment jus­ti­fié. Les per­son­nages sont ra­pi­de­ment cam­pés, tan­dis que les pièces se mettent en place gra­duel­le­ment en nous surprenant tou­jours un peu plus tout en de­meu­rant cré­dibles. La fi­nale est par­ti­cu­liè­re­ment éton­nante.

La psy­cho­lo­gie des per­son­nages est fi­ne­ment éla­bo­rée et les dia­logues, par­fai­te­ment adap­tés à cha­cun. La distribution est im­pec­cable. Anne Fontaine n’au­rait pu mieux choi­sir pour in­car­ner cet avo­cat in­tel­lo et ap­pa­rem­ment in­faillible. Lu­chi­ni ( Beau­mar­chais l’in­so­lent, JeanP­hi­lippe) offre en­core une fois un jeu tout en sub­ti­li­té.

Ex-miss météo à Ca­nal Plus dans la vraie vie, Louise Bour­goin, qui en est à sa pre­mière ex­pé­rience au ci­né­ma, ar­rive sans peine à faire croire à son per­son­nage des plus co­lo­rés, tan­dis que Ro­sch­dy Zem in­ter­prète un garde du corps qua­si ro­bo­tique, pour qui le de­voir prime sur tout. Le dé­cor en­chan­teur de la côte mo­né­gasque, com­bi­né à la qua­li­té de l’in­ter­pré­ta­tion et aux dia­logues sa­vou­reux, fait de La fille de Mo­na­co un plai­sir sur toute la ligne.

Le dé­cor en­chan­teur de la côte mo­né­gasque, com­bi­né à la qua­li­té de l’in­ter­pré­ta­tion et aux dia­logues sa­vou­reux, fait de La fille de Mo­na­co un plai­sir sur toute la ligne.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.