S’ABAN­DON­NER AUX OP­POR­TU­NI­TÉS

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND - Pierre O. Nadeau Le Jour­nal de Qué­bec

Ori­gi­naire de Baie-Co­meau, Ke­vin Thomp­son nous fait dé­cou­vrir son rock mo­derne sur son pre­mier al­bum épo­nyme, qui trouve dé­jà écho à la ra­dio avec ses mé­lo­dies ac­cro­cheuses.

Ré­so­lu à ex­ploi­ter à fond sa pas­sion pour la chan­son, l’ar­tiste qui chante en fran­çais, en dé­pit de la conso­nance de son nom, a quit­té son pa­te­lin pour s’éta­blir à Mon­tréal « où l’ac­ti­vi­té cultu­relle est un peu plus ef­fer­ves­cente qu’à Baie-Co­meau », lance-t-il en sou­riant.

Cette se­maine, Ke­vin Thomp­son a bi­fur­qué par Qué­bec à l’oc­ca­sion de la Bourse RI­DEAU. Comme cette ac­ti­vi­té at­tire des cen­taines de pro­duc­teurs et de dif­fu­seurs des quatre coins du Qué­bec et même d’ailleurs, le jeune au­teur­com­po­si­teur a vou­lu pro­fi­ter de cette vi­trine pour se faire connaître. Il avait dé­po­sé sa can­di­da­ture pour être ins­crit dans la pro­gram­ma­tion of­fi­cielle de RI­DEAU. De­vant une ré­ponse né­ga­tive, son pro­duc­teur a dé­ci­dé de créer une soi­rée « off-RI­DEAU » qui a réuni deux autres in­vi­tés dans un bar de la rue Saint-Jean. C’est ain­si que Yann Per- reau et Marie-Pierre Ar­thur ont pu par­ta­ger sa mo­deste scène. « On avait 25 mi­nutes cha­cun pour nous faire va­loir. On se se­rait cru en plein speed da­ting », lance le mu­si­cien en riant. « Vingt-cinq mi­nutes, c’est suf­fi­sant pour mon­trer nos cou­leurs. C’est à nous d’of­frir le meilleur de nous-mêmes à tra­vers cinq ou six chan­sons. »

LA NÉ­CES­SI­TÉ DE PER­FOR­MER

Ke­vin Thomp­son a lan­cé son pre­mier al­bum voi­là en­vi­ron six mois. « Si on veut faire connaître un al­bum, faut per­for­mer et, pour per­for­mer, ça prend des dif­fu­seurs prêts à nous of­frir une scène. » C’est ain­si qu’une par­ti­ci­pa­tion à une soi­rée ROSEQ, te­nue à Rimouski, lui a per­mis de dé­cro­cher des contrats dans plu­sieurs salles du Qué­bec.

Ins­pi­ré tant par John­ny Cash que par U2 et Da­niel La­nois, le chan­teur au timbre de voix par­ti­cu­lier s’adonne à du pop, qu’il en­tend élar­gir pro­gres­si­ve­ment à d’autres genres comme le jazz (à Mon­tréal, il a sui­vi une for­ma­tion en jazz vo­cal).

S’ins­pi­rant du quo­ti­dien, Ke­vin Thomp­son nous offre deux pre­miers ex­traits de son al­bum, Pas d’dent d’en avant et Né­vrose, qui al­lient un cô­té pla­nant et des riffs de gui­tare ac­cro­cheurs.

PHOTO JEAN-FRAN­ÇOIS DESGAGNÉS

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.