Se ré­in­ven­ter sans se ré­pé­ter

Le Pas­cale Pi­card Band ne craint pas la pres­sion : après le suc­cès co­los­sal de son pre­mier al­bum, le qua­tuor est de re­tour en stu­dio pour re­le­ver le dé­fi du pro­chain opus... sans s’im­po­ser de pres­sion de l’ex­té­rieur!

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE - Pierre O. Nadeau

« On tra­vaille à pro­duire un nou­vel al­bum qui va d’abord nous plaire, en nous di­sant: si ça nous plaît, ça de­vrait plaire aux gens; en fait, la pres­sion vient da­van­tage de nous-mêmes que de l’ex­té­rieur », ex­plique Pas­cale Pi­card entre deux séances de pré­pro­duc­tion dans un stu­dio de Qué­bec.

My, My­self & Us a fran­chi le cap du quart de mil­lion d’exem­plaires ven­dus; plus de 150000 au Qué­bec et plus de 100 000 en France! Bien sûr, le groupe est em­bal­lé par ce suc­cès, mais re­fuse de s’im­po­ser une pres­sion dé­me­su­rée pour le pro­chain. « En fait, la pres­sion était aus­si forte au mo­ment de pré­pa­rer le pre­mier; on se di­sait: si ça ne marche pas, tout va s’ar­rê­ter là. C’est toute notre car­rière qui était en jeu. »

Dé­jà huit chan­sons sont se­mi-prêtes en vue du deuxième al­bum, at­ten­du l’an pro­chain. In­ci­dem­ment, les fans du Pas­cal Pi­card Band pour­ront dé­cou­vrir deux nou­veau­tés lors du spec­tacle pré­sen­té le 28 fé­vrier, à l’Im­pé­rial de Qué­bec, le der­nier spec­tacle en sol qué­bé­cois avant la grande aven­ture eu­ro­péenne.

« Nous sommes conscients que notre plus grande er­reur se­rait de ré­pé­ter le pre­mier al­bum, en nous di­sant que la for­mule est ga­gnante. Le pro­chain au­ra aus­si des cou­leurs pop hé­té­ro­clites et pren­dra en­core plu­sieurs di­rec­tions, de la bal­lade au rock. On ne connaît pas en­core le son pré­cis que pren­dra le nou­veau ma­té­riel. Ça vien­dra avec le tra­vail en stu­dio, qui peut mo­di­fier la ten­dance en tout temps », ex­plique Pas­cale Pi­card, qui écrit ses textes, y ajoute quelques ac­cords de gui­tare, puis pré­sente l’ébauche à ses mu­si­ciens. « en équipe, on en ar­rive au pro­duit fi­nal. »

Ca­le­pin et en­re­gis­treuse à la por­tée de la main, Pas­cale Pi­card grif­fonne des idées de pa­roles qui lui viennent à l’es­prit, « his­toire de ne pas oublier des chan­sons comme ça s’est dé­jà pro­duit dans le pas­sé », lance-t-elle en riant. Il lui est même dé­jà ar­ri­vé de s’en­dor­mir avec des pa­roles et de se ré­veiller avec l’air, ce qui a don­né nais­sance à la chan­son Smi­lin’.

Comme ce fut le cas pour Me, My­self & Us, le pro­chain al­bum se­ra en­re­gis­tré au stu­dio Mo­rin Heights, dans le Nord de Mon­tréal. « Un stu­dio vrai­ment dif­fé­rent en forme de cha­let de bois, et tel­le­ment ins­pi­rant avec ses aires ou­vertes et son vi­trage sur la na­ture. De plus, le fait de tra­vailler loin de la mai­son nous tient loin des dis­trac­tions et nous per­met de nous concen­trer sur notre tra­vail.»

EN FRANCE

Après leur pre­mier pas­sage re­mar­qué à l’au­tomne en France – avec des ap­pa­ri­tions à la Fête de la mu­sique et à la pres­ti­gieuse émis­sion Ta­ra­ta­ta, de France 4 – , Pas­cale Pi­card et ses aco­lytes, Mathieu Can­tin (gui­tare), Philippe Morissette (basse) et Serge Pou­lin (bat­te­rie), y re­tour­ne­ront dès le 6 mars, pour une longue tour­née in­cluant deux concerts à Paris (Le Ba­ta­clan), qui af­fichent dé­jà com­plet! « On va vivre un mois et de­mi dans un tour bus; c’est ex­ci­tant! On va même avoir du temps pour vi­si­ter », exulte Pas­cale Pi­card. Elle of­fri­ra au pu­blic fran­çais le même spec­tacle qu’au Qué­bec, en pre­nant garde tou­te­fois « de par­ler moins vite du­rant mes in­ter­ven­tions ».

PHOTO COUR­TOI­SIE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.