À L’ÉCOLE D’AZ­NA­VOUR

Un an après sa sor­tie en France, Agnès Bihl lance fi­na­le­ment au Qué­bec De­man­dez le pro­gramme, un troi­sième al­bum qui lui a per­mis, outre-mer, de faire la pre­mière par­tie pen­dant trois mois du grand Charles Az­na­vour.

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE - Cé­dric Bé­lan­ger

Sur De­man­dez le pro­gramme, qui se­ra dans les bacs mar­di, la Fran­çaise

La voix d’Agnès s’éclair­cit quand on lui de­mande de ra­con­ter ce tri­mestre pas­sé aux cô­tés de ce mo­nu­ment de la chan­son, qui a bien gen­ti­ment ac­cep­té de la prendre sous son aile.

« C’était ma­gni­fique, gé­nial. Nous avons fait soixante dates en trois mois. C’était un rythme sou­te­nu. Et comme c’était Az­na­vour, c’était tou­jours de grosses salles », re­late l’au­teure-com­po­si­trice-in­ter­prète, qui a pu bé­né­fi­cier des conseils d’Az­na­vour.

« C’est comme si j’avais eu un pro­fes­seur par­ti­cu­lier. Au dé­but, il me re­gar­dait, ca­ché dans les cou­lisses, et me fai­sait ses cri­tiques. Puis, pe­tit à pe­tit, les cri­tiques se sont trans­for­mées en com­pli­ments. J’ai énor­mé­ment ap­pris avec lui, no­tam­ment comment domp­ter de grandes salles. Ça fai­sait plus de qua­rante ans qu’il ne vou­lait pas de pre­mière par­tie. Il m’a donc fait un grand hon­neur. »

« J’ai eu beau­coup de chance. J’ai com­men­cé ma car­rière avec Anne Syl­vestre comme mar­raine et Az­na­vour comme par­rain. On peut dire que j’ai été ver­nie à ce ni­veau », re­con­naît Agnès Bihl.

COM­PA­RAI­SON FLAT­TEUSE

aborde des thèmes aus­si va­riés que la ma­ter­ni­té et l’in­ceste. Ceux qui ne la connaissent pas dé­cou­vri­ront une chan­teuse à textes, l’équi­valent fran­çais d’une Lyn­da Lemay.

« C’est une com­pa­rai­son qui me flatte, car je l’aime énor­mé­ment. Nous nous sommes ren­con­trées très sou­vent, entre autres par le biais de Charles Az­na­vour. Sa chan­son Le plus fort, c’est mon père me fait pleu­rer à chaque fois que je l’écoute. »

EXCLUSIVITÉS QUÉ­BÉ­COISES

Au cours de son pas­sage au Qué­bec, son troi­sième en deux ans, Agnès Bihl of­fri­ra quatre spectacles, au cours des­quels elle pré­voit pré­sen­ter des nou­velles pièces de son pro­chain al­bum, qui doit sor­tir à la fin 2009.

« Les Qué­bé­cois se­ront les pre­miers à les en­tendre. L’écri­ture de l’al­bum avance bien. Nous avons com­men­cé les mu­siques. Il y en a quatre de ter­mi­nées », confie-t-elle.

Ces nou­velles pièces par­le­ront entre autres d’amour ( Ser­vez le cham­pagne) et aus­si d’iti­né­rance ( SDF-Tan­go). Agnès Bihl pla­ce­ra aus­si sur cet opus un duo avec le sla­meur Grand Corps Ma­lade.

« Je viens de nous écrire une chan­son que nous avons faite deux fois en­semble et qui se­ra sur l’al­bum. Il y a une pa­ren­té entre le slam et ce que je fais, en ce sens que ce qui pré­do­mine, c’est le texte. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.