Le mé­téore du ba­ry­ton

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE -

Ins­tru­ment im­po­sant, le saxo­phone ba­ry­ton fut sou­vent re­lé­gué comme pi­lier au sein des grands or­chestres et sans plus. Avec Har­ry Car­ney, che­ville ou­vrière de l’or­chestre du grand Duke El­ling­ton, une so­no­ri­té mas­sive, chaude et ryth­mée s’im­pose sans tou­te­fois faire place au so­liste, avant l’ar­ri­vée des formes mu­si­cales comme le bop et le jazz cool. Si Ger­ry Mul­li­gan prit toute la place pen­dant des an­nées, le saxo­pho­niste Serge Cha­loff, no­va­teur bou­le­ver­sant mal­heu­reu­se­ment trop tôt dis­pa­ru (1923-1957), fit sa marque au sein du grand or­chestre de Woo­dy Her­man, Les Four Bro­thers, puis en pe­tite for­ma­tion. Un an avant sa dis­pa­ri­tion, il a si­gné un grand disque, presque un tes­ta­ment où nous re­trou­vons l’essence d’un es­prit cu­rieux for­te­ment mar­qué par le jazz cool. Ac­com­pa­gnés du pia­niste Son­ny Clark, du contre­bas­siste Le­roy Vin­ne­gar et du bat­teur Phil­l­ly Joe Jones, les thèmes se suc­cèdent : The Goof And I, Su­sie’s Blues, A Hand­ful of Star sans ja­mais las­ser l’au­di­teur. Ul­time hom­mage d’un grand maître, dont la charge émo­tion­nelle fait fi­gure d’ex­cep­tion. Serge Cha­loff, Blue Serge, Ca­pi­tol /EMI ( 1956)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.