VIO­LA DA­VIS

Doute

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINEMA -

« J’étais ner­veuse de tra­vailler aux cô­tés de Me­ryl Streep. Il faut créer du contexte parce que la scène ne com­mence pas au mo­ment où on y met le pied. La scène com­mence lors­qu’on quitte le ventre de sa mère. »

Quant à Streep, Da­vis rap­pelle qu’elle avait beau­coup d’ad­mi­ra­tion pour elle.

« Entre les scènes, elle est tou­te­fois dé­con­trac­tée, elle tri­cote, elle parle au té­lé­phone, elle mange. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.