BEN­JA­MIN BUT­TON BRE­DOUILLE ?

Voi­ci quelques faits in­té­res­sants à pro­pos de L’étrange his­toire de Ben­ja­min But­ton. Sun Mé­dia

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINEMA -

Le film a fait la man­chette après avoir été mis en no­mi­na­tion dans 13 ca­té­go­ries aux Os­cars. Pour­quoi ? Parce qu’on a af­faire à un stu­dio de pro­duc­tion ta­len­tueux et bien nan­ti qui place quelques-uns des meilleurs ac­teurs au monde face à des thèmes comme l’amour, la mort et la mor­ta­li­té.

C’est un film fait pour les Os­cars et il au­rait vrai­ment fal­lu qu’il soit ter­rible – au même ni­veau qu’Aus­tra­lia et Mi­racle à Saint-An­na – pour qu’on l’ignore. N’ou­blions pas non plus que c’est le film qui a gé­né­ré le plus de pro­fits par­mi ceux en no­mi­na­tion.

Mais le film va faire la man­chette en ter­mi­nant la soi­rée bre­douille (ou presque). Pour­quoi ? Parce qu’il est très réus­si au ni­veau ci­né­ma­to­gra­phique, mais il n’est pas as­sez triste.

TROP AR­TIS­TIQUE

C’est sans comp­ter qu’il lui manque aus­si l’as­pect hu­mo­ris­tique qu’on re­trouve dans For­rest Gump – le film qui lui res­semble le plus.

Il est in­té­res­sant de no­ter que But­ton au­rait sans doute mieux réus­si aux Os­cars s’il n’était pas aus­si ar­tis­tique.

Mal­gré toute sa somp­tuo­si­té, il est trop mé­tho­dique, trop opaque et trop sombre pour sa­tis­faire des juges qui ont dé­jà cou­ron­né Chi­ca­go et Crash.

Cer­taines per­sonnes dé­plorent les mises en no­mi­na­tion mul­tiples de Ben­ja­min But­ton. Il y a cinq films dans la même si­tua­tion, dont Le Lec­teur, un film que per­sonne n’a vu (et ceux qui l’ont vu ne l’ont pas par­ti­cu­liè­re­ment ai­mé).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.