Pé­nis nu­mé­rique

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINEMA -

En­fants, grand­spa­rents et per­sonnes sen­sibles veuillez s’il vous plaît vous bou­cher les oreilles et dé­tour­ner le re­gard.

Parce que si pen­siez que Grand Theft Au­to IV était un jeu per­vers, alors The Lost and Dam­ned est à faire dres­ser les che­veux sur la tête.

On ne re­trouve pas que les blas­phèmes conti­nuels, la vio­lence, la drogue, l’al­cool et les pros­ti­tuées dans cette ex­ten­sion de GTA IV, tous des clas­siques de longue date des jeux vi­déo pour adultes qui sont sur­tout uti­li­sés en contexte. En ef­fet, The Lost and Dam­ned contient quelque chose qui pour­rait bien être une pre­mière dans le do­maine des jeux vi­déo : un homme com­plè­te­ment nu. Une verge nu­mé­rique. Un pé­nis po­ly­go­nal.

L’ap­pen­dice cho­quant ap­pa­raît du­rant une scène de dia­logue dans la­quelle John­ny Kle­bitz jase avec un po­li­ti­cien sans au­cun com­plexe dans un spa. Vous vou­lez me faire croire qu’il n’a pas trou­vé de ser­viette ?

Quelques fans per­vers de GTA IV s’étaient plaints du fait que les strip­tea­seuses du jeu ori­gi­nal gar­daient tou­jours leurs sous-vê­te­ments et avaient de­man­dé plus de nu­di­té dans le pro­chain titre. C’est la preuve qu’il ne faut pas faire de voeux en vain : ils pour­raient se réa­li­ser.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.