EN BREF

Le Journal de Montreal - Weekend - - ACTUALITÉS -

LES RIN­GARDS SONT TEN­DANCE

L’an­née der­nière, il y a eu Cindy San­der, une jeune chan­teuse qui, après avoir mas­sa­cré une chan­son de Cé­line Dion aux au­di­tions de la Nou­velle Star, est de­ve­nue cé­lèbre lorsque plu­sieurs chaînes de té­lé­vi­sion se sont amu­sées avec son image plu­tôt rin­garde. Les mé­dias se sont en­suite tour­nés vers un cer­tain Mickael Ven­det­ta, un jeune homme de 21 ans, in­ven­teur de la « bo­gos­si­tude » (l’art d’un es­prit sain dans un corps sain), nar­cis­sique à sou­hait, au­to­pro­cla­mé comme étant le « Brad Pitt fran­çais » et qui a crée un vé­ri­table buzz dans in­ter­net. Et voi­là main­te­nant qu’un autre gar­çon, ré­vé­lé par In­ter­net et ré­cu­pé­ré par la té­lé­vi­sion, crée l’évé­ne­ment dans le monde cruel de la rin­gar­dise. Il s’agit de Da­mien Jean, un chan­teur de 27 ans que l’on peut dé­cou­vrir dans C’est mon rêve, un clip plu­tôt kitsch qui se veut sé­rieux, sor­ti tout droit des an­nées 1980. Le tout, dis­po­nible sur le Web.

EX­PO DE GIOR­GIO DE CHI­RI­CO

Le Mu­sée d’Art mo­derne de la Ville de Paris pré­sente la toute pre­mière ré­tros­pec­tive dé­diée à Gior­gio de Chi­ri­co, l’in­ven­teur de la pein­ture mé­ta­phy­sique. Jus­qu’au 24 mai pro­chain, le pu­blic pour­ra ain­si dé­cou­vrir, dans cette exposition in­ti­tu­lée La fa­brique des rêves, quelque 170 oeuvres (pein­tures, sculp­tures, oeuvres gra­phiques) qui re­tracent la car­rière de cet ar­tiste qui ai­mait mê­ler le réel à l’ir­réel et le réel au rêve. Consi­dé­ré comme un ar­tiste ma­jeur du XXe siècle, de Chi­ri­co a d’abord été en­cen­sé par les sur­réa­listes au dé­but des an­nées 1920 avant d’être ac­cu­sé par André Bre­ton de « ré­gres­sions an­ti­mo­der­nistes » en 1926.

LE RAP­PEUR QUI SÉ­DUIT LA PRESSE

Il s’ap­pelle Orel­san. Il a 26 ans, vit en Nor­man­die et n’a rien de tous ces rap­peurs de ban­lieue qui ca­rac­té­risent le hip-hop fran­çais. Mais Orel­san ne fait pas dans le rap à l’eau de rose pour au­tant. Dans son nou­vel al­bum Per­du d’avance sor­ti la se­maine der­nière, il ra­conte dans un rap à la foi cru, drôle et sombre, le quo­ti­dien des jeunes de pro­vince, parle de ses an­goisses, de ses amours ra­tés et de ses soi­rées ar­ro­sées de whis­ky-coke. Les mé­dias fran­çais, qui le com­parent tan­tôt à Eminem, tan­tôt à Mike Skinner ( The Streets), ont pour la plu­part été sé­duits. « Il a un ta­lent fou et une bonne louche d’iro­nie », pou­vait-on en­tendre sur les ondes ra­dio de France-In­fo. Le Pa­ri­sien constate qu’Orel­san « donne car­ré­ment un coup de fouet au hip-hop fran­çais », alors que Le jour­nal du Di­manche parle d’un « vent de fraî­cheur bien­ve­nu ».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.