Le phé­no­mène lit­té­raire en chiffres

Le Journal de Montreal - Weekend - - ACTUALITÉS -

STOCK­HOLM (AFP) – La tri­lo­gie culte Millé­nium de l’au­teur sué­dois Stieg Lars­son, dont le pre­mier vo­let a été adap­té au ci­né­ma, est un vé­ri­table phé­no­mène de li­brai­rie avec 10 mil­lions d’exem­plaires ven­dus dans le monde.

« Trente-sept pays ont ache­té les droits de pu­bli­ca­tion », pré­cise Zoi San­ti­kos, porte-pa­role de la mai­son d’édi­tion sué­doise Nors­tedts, qui a pu­blié le pre­mier tome, Les hommes qui n’ai­maient pas les femmes, en août 2005.

Ont sui­vi La fille qui rê­vait d’un bi­don d’essence et d’une al­lu­mette et La reine dans le pa­lais des cou­rants d’air.

« C’est in­con­tes­ta­ble­ment un énorme suc­cès », sou­ligne M. San­ti­kos. La plu­part des pays eu­ro­péens vendent la tri­lo­gie, de même que le Ca­na­da, la Co­rée, les États-Unis, le Ja­pon ou en­core la Thaï­lande et le Viet­nam. Nors­tedts fi­na­lise éga­le­ment des contrats avec l’Al­ba­nie et la Tur­quie.

Dans le seul royaume sué­dois de 9 mil­lions d’ha­bi­tants, les trois ou­vrages se sont écou­lés à 3 mil­lions d’exem­plaires. En Es­pagne et en Ita­lie, un mil­lion d’exem­plaires ont été ache­tés.

En France, ce sont 2,5 mil­lions de livres qui ont été ven­dus de­puis la sor­tie du pre­mier tome en no­vembre 2006 par la mai­son Actes Sud qui a créé pour l’oc­ca­sion une col­lec­tion spé­ciale : Actes Noirs. Les deux autres tomes sont sor­tis en no­vembre 2006 et sep­tembre 2007.

« Nous conti­nuons à vendre 1 000 à 1 500 exem­plaires par jour. En fin d’an­née, au mo­ment des fêtes nous en ven­dions beau­coup plus, de 3 à 4 000 », dé­clare Au­ré­lie Ser­fa­ty-Ber­coff, at­ta­chée de presse chez Actes Sud.

MEILLEURE VENTE

C’est aus­si la meilleure vente de la mai­son d’édi­tion fran­çaise de­puis sa créa­tion en 1978. L’an pas­sé, les ventes de Millé­nium ont re­pré­sen­té un peu moins d’un tiers du chiffre d’af­faires d’Actes sud contre 14 % en 2007 avec un chiffre d’af­faires to­tal en­vi­ron 42,8 mil­lions d’eu­ros.

DÉCÈS DE L’AU­TEUR

L’au­teur Stieg Lars­son n’au­ra tou­te­fois pas pu goû­ter au suc­cès puis­qu’il est dé­cé­dé d’une crise car­diaque peu après avoir re­mis ses ma­nus­crits fin 2004. C’est sa fa­mille qui a lé­ga­le­ment hé­ri­té des droits. Celle-ci s’ef­force par ailleurs de trou­ver un ac­cord avec la com­pagne de l’au­teur, Eva Ga­briels­son, qui dé­plore ne pas pro­fi­ter fi­nan­ciè­re­ment de ce suc­cès.

En­fin n’en dé­plaise aux fans, la fa­mille ne pu­blie­ra pas le qua­trième tome in­ache­vé.

« Il y a plu­sieurs rai­sons pour ne pas pu­blier le tome nu­mé­ro 4. La plus évi­dente est que l’au­teur est mort avant que le livre ne soit ache­vé. Nous ne pou­vons donc pas ga­ran­tir que ce­lui-ci se­rait tel que Stieg l’au­rait sou­hai­té », ex­plique Joa­kim Lars­son, le frère de l’au­teur.

PHOTO D’ARCHIVES

Pas moins de 37 pays ont ache­té les droits de pu­bli­ca­tions des trois ro­mans de Stieg Lars­son.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.