Une ca­pi­tale aux mille cultures

Le Journal de Montreal - Weekend - - TOURISME -

(Agence QMI) Eu­rope, Afrique, Amé­rique, les ra­cines de Puer­to Ri­co sont mul­tiples. Es­pa­gnole par le peu­ple­ment co­lo­nial de l’île, afri­caine par le biais du com­merce d’es­claves au XIXe siècle et en­fin amé­ri­caine pour la plus ré­cente phase de l’his­toire du pays, la culture por­to­ri­caine plonge ses ra­cines dans un riche mé­tis­sage; en té­moigne en­core au­jourd’hui l’ar­chi­tec­ture de la vieille ville.

Le vieux San Juan, dé­cla­ré site du pa­tri­moine mon­dial par l’Unesco, est en ef­fet une pe­tite vi­trine du Puer­to Ri­co es­pa­gnol. Les an­ciens bâ­ti­ments co­lo­niaux y ont été conser­vés et le vi­si­teur au­ra l’im­pres­sion de feuille­ter un livre d’his­toire à ciel ou­vert. Il pour­ra en outre com­plé­ter la dé­cou­verte de ce quar­tier his­to­rique par la vi­site de quelques mu­sées.

La Pla­za de la Dár­se­na est ha­bi­tuel­le­ment le point de dé­part des vi­sites de la ca­pi­tale. La place offre une très belle vue sur la baie de San Juan. En pour­sui­vant vers l’ouest, vous aper­ce­vrez La Mu­ral­la, une en­ceinte dé­fen­sive éri­gée aux XVIe et XVIIe siècles et der­rière la­quelle se dresse La For­ta­le­za. La ré­si­dence du gou­ver­neur de l’île, une de­meure for­ti­fiée, a été éri­gée en 1540.

Si vous êtes un mor­du d’ou­vrages dé­fen­sifs, al­lez au Fuerte San Fe­lipe del Mor­ro, fa­mi­liè­re­ment ap­pe­lé El Mor­ro. Construites entre 1540 et 1783, ces for­ti­fi­ca­tions mi­li­taires, qui do­minent l’ex­tré­mi­té de la pé­nin­sule, sont pro­ba­ble­ment les plus sur­pre­nantes de San Juan. Elles sont d’ailleurs ins­crites sur la Liste du pa­tri­moine mon­dial de l’Unesco avec le Fuerte San Cristó­bal, éri­gé quelques an­nées plus tard. Vous vous per­drez dans ses tun­nels, don­jons et autres sur­vi­vances de l’époque mé­dié­vale.

En re­ve­nant sur vos pas, dans le coeur du vieux San Juan, vous fe­rez peut-être une halte au El Con­ven­to, un an­cien couvent car­mé­lite res­tau­ré qui ac­cueille au­jourd’hui l’un des plus ra­vis­sants hô­tels de la ca­pi­tale. Tout près se dresse la Ca­te­dral de San Juan, re­fuge du tom­beau du pre­mier gou­ver­neur de l’île, Ponce de León.

MU­SÉES

Le Museo Pa­blo Ca­sals, sur San Se­bas­tián, est consa­cré au cé­lèbre vio­lon­cel­liste qui vé­cut de nom­breuses an­nées à San Juan. Quant au Museo de Arte de Puer­to Ri­co, il com­plè­te­ra votre dé­cou­verte de l’his­toire de l’art por­to­ri­cain.

N’ou­blions pas le ma­ga­si­nage. Les bou­tiques de San Juan fe­raient presque concur­rence à celles des îles Vierges amé­ri­caines. Pro­duits de marques in­ter­na­tio­nales ou pro­duits ar­ti­sa­naux ten­te­ront les vi­si­teurs le long de la Calle Cris­to et de la Calle San Fran­cis­co. No­tez les fa­meux san­tos, ces per­son­nages re­li­gieux sculp­tés dans le bois,

ty­piques de Puer­to Ri­co.

PHOTOS LE JOUR­NAL

La Mu­ral­la est une en­ceinte dé­fen­sive éri­gée aux XVIe et XVIIe siècles. El Con­ven­to est un an­cien couvent car­mé­lite res­tau­ré qui ac­cueille au­jourd’hui l’un des plus ra­vis­sants hô­tels de la ca­pi­tale. La Ca­te­dral de San Juan abrite le tom­beau du pre­mier gou­ver­neur de l’île, Ponce de León. Construites entre 1540 et 1783, les for­ti­fi­ca­tions mi­li­taires d’El Mor­ro do­minent l’ex­tré­mi­té de la pé­nin­sule.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.