Élé­gance et so­brié­té

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE - Ch­ris­tophe Ro­dri­guez Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Plus qu’une grande dame du jazz, la chan­teuse Ra­nee Lee est l’un des tré­sors mon­tréa­lais de la note bleue.

Qu’elle soit en duo avec Oli­ver Jones comme sur Just You, Just Me ou en trio, elle illu­mine la scène par un phrasé im­pec­cable et un sens in­né du swing. Cette nouveauté en di­rect du Ups­tairs est une autre belle réus­site.

D’aus­si loin que votre si­gna­taire se sou­vienne, Ra­nee Lee a tou­jours été pré­sente au coeur du jazz mon­tréa­lais. D’un fes­ti­val à l’autre, sans oublier ses mul­tiples pas­sages au dé­funt Biddle’s (La mai­son du jazz), cette grande dame chante avec la même fi­nesse et cette sen­sua­li­té que nous pour­rions qua­li­fier de cha­leu­reuse. En­tou­rée de prix et de ré­com­penses pres­ti­gieuses (membre de l’Ordre du Ca­na­da en 2006), elle conti­nue tou­jours à en­cou­ra­ger les plus jeunes et aus­si, don­ner un coup de main aux plus dé­fa­vo­ri­sés.

En­re­gis­trée aux Ups­tairs, convi­vial lieu des­ti­né au jazz, cette nouveauté fe­ra le bon­heur de ceux et celles qui aiment les voix chaudes et sur­tout, le tra­vail bien fait.

HAUTE VOL­TIGE

Com­po­sé de très beaux stan­dards comme Ge­rhs­win Med­ley, I’ve Just Found Out About Love, Dear­ly Be­lo­ved, Beau­ti­ful Love, d’un puis­sant hom­mage à Miles Da­vis dans Four sans oublier un hom­mage à James Tay­lor avec la pièce Fire and Rain, tout est sy­no­nyme de qua­li­té et de jazz prin­cier. Comme le grand Nat King Cole, Ra­nee Lee cultive la dic­tion im­pec­cable, l’émo­tion au bon en­droit parce que jus­ti­fiée et le sens du rythme, fruit d’an­nées de mé­tier. Pour vrai­ment tout sa­voir sur cette grande dame, ren­dez-vous les 15 et 16 mai aux Ups­tairs. Un très beau ca­deau !

RA­NEE LEE LIVE UPS­TAIRS Jus­tin Time

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.