Le Bé­nin, à 40 km/h à bord du Train d’ébène

Le Journal de Montreal - Weekend - - TOURISME - Paul Si­mier Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

DE PAHOU À DAS­SA-ZOU­MÉ, Bé­nin | For­mé de deux wa­gons d’un autre temps, peints en vert et jaune et ti­rés par une pe­tite drai­sine orange, le Train d’ébène ne passe pas in­aper­çu. Il faut dire que de­puis deux ans il s’agit là du seul train de pas­sa­gers à em­prun­ter, de temps à autre, l’unique voie fer­rée re­liant la gare de Pahou, en ban­lieue de Cotonou, à Pa­ra­kou, le ter­mi­nus de la ligne.

C’est Guy Ca­the­rine, l’in­fa­ti­gable en­tre­pre­neur tou­ris­tique bé­ni­nois du groupe Voya­geur, qui a dé­ni­ché ce tré­sor hé­ri­té de l’époque co­lo­niale fran­çaise, dans un en­tre­pôt de l’OCBN (Or­ga­ni­sa­tion com­mune Bé­nin Ni­ger des che­mins de fer).

Il a char­gé sa propre équipe tech­nique de res­tau­rer en bois de teck les deux wa­gons da­tant de 1922.

Le pre­mier wa­gon abrite un ap­par­te­ment com­pre­nant une chambre, un sa­lon et une salle de toi­lette. Le se­cond wa­gon com­prend un sa­lon-bar équi­pé de fau­teuils en ro­tin et... d’un ha­mac.

La plate-forme cou­verte si­tuée à l’ar­rière de ce wa­gon de queue per­met d’ap­pré­cier le pay­sage et d’ob­ser­ver la vie dans la brousse que tra­verse le convoi en brin­gue­ba­lant sur la voie étroite.

La com­pa­gnie char­gée d’ex­ploi­ter la ligne de che­min de fer théo­ri­que­ment com­mune au Bé­nin et au Ni­ger (pays qui n’a ja­mais vu ar­ri­ver de train puisque la ligne s’ar­rête à Pa­ra­kou, ville du centre du Bé­nin) four­nit la force mo­trice, une simple drai­sine plu­tôt qu’une vraie lo­co­mo­tive.

AR­RÊTS SUR DE­MANDE

Quand le convoi a ten­dance à prendre un peu de vi­tesse, Jean-Paul, bar­man et res­pon­sable du bien-être des pas­sa­gers, sort son sif­flet pour rap­pe­ler le conduc­teur à la rai­son.

Il en est de même lorsque l’un des pas­sa­gers sou­haite chan­ger de wa­gon pour se rendre aux toi­lettes ou en­core des­cendre pour al­ler... prendre une photo.

Dans la par­tie mé­ri­dio­nale du Bé­nin, le re­lief re­la­ti­ve­ment peu mar­qué per­met au convoi de fi­ler à quelque 40 km/h. Quand il ap­proche des col­lines de Das­sou-Zou­mé, que l’on at­teint au terme d’en­vi­ron cinq heures de tra­jet, le Train d’ébène ne dé­passe guère les 20 km/h.

Le pas­sage du train tou­ris­tique consti­tue l’évé­ne­ment tout au long du par­cours. Aler­tés bien à l’avance, les gens se ras­semblent aux abords de cha­cune des nom­breuses gares dans l’espoir de voir le convoi mar- quer un ar­rêt.

Jus­qu’à l’abo­li­tion des trains de pas­sa­gers, il y a deux ans, la voie fer­rée consti­tuait un pou­mon éco­no­mique pour toutes les lo­ca­li­tés si­tuées sur le par­cours, sur­tout les jours des nom­breux mar­chés qui se dé­roulent en­core dans bien des cas aux abords im­mé­diats de la voie fer­rée.

Ce jour-là, mal­heu­reu­se­ment, au­cun mar­ché ne ponc­tuait le tra­jet.

HALTE À ABO­MEY

Le Train d’ébène a ef­fec­tué une longue halte en mi­lieu de jour­née à Abo­mey, le temps pour nous d’al­ler nous res­tau­rer à la char­mante Au­berge d’Abo­mey, puis d’al­ler vi­si­ter le pa­lais du der­nier roi qui ré­gna sur cette contrée jus­qu’à sa dé­faite face aux troupes co­lo­niales fran­çaises.

Abo­mey fut la ca­pi­tale du puis­sant royaume du Da­ho­mey, nom que por­tèrent en­suite la co­lo­nie puis le pays, avant d’être chan­gé pour le Bé­nin en 1975.

Consa­crés élé­ment du Pa­tri­moine mon­dial par l’Unesco, les pa­lais royaux d’Abo­mey évoquent la vie dans ce royaume qui fut très im­pli­qué dans le tra­fic des es­claves vers les Amé­riques à par­tir du port de Oui­dah.

PHOTOS LE JOUR­NAL

1. Le per­son­nel de la gare de Pahou sa­lue le dé­part du Train d’ébène. 2. Les en­fants se pré­ci­pitent sur la voie à la pour­suite du Train d’ébène. 3. Des pas­sa­gers du Train d’ébène à la dé­cou­verte du Bé­nin. 4. Jean-Paul est char­gé d’as­su­rer le bie­nêtre des pas­sa­gers à bord du Train d’ébène. 5. Sur le tra­jet du Train, une sé­rie de gares de l’époque co­lo­niale, à pré­sent à l’aban­don. 6. Dans toutes les lo­ca­li­tés du Bé­nin, le trans­port pu­blic est sur­tout as­su­ré par des zems (mo­tos-taxis).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.