QUAND LA TÉ­LÉ­RÉA­LI­TÉ DÉ­VOILE L’AMOUR

Le Journal de Montreal - Weekend - - ACTUALITÉS - Agence QMI

Ren­con­trés der­niè­re­ment, Jes­si­ca et Sa­muel d’Oc­cu­pa­tion Double filent le par­fait bon­heur. Le couple confie tout sur leur nou­velle vie.

De­puis main­te­nant quelques se­maines, Sa­muel et Jes­si­ca ha­bitent leur belle grande mai­son et ils semblent fi­ler le par­fait bon­heur. Les ga­gnants de la der­nière édi­tion d’Oc­cu­pa­tion Double ont éga­le­ment dé­ci­dé d’agrandir leur fa­mille en adop­tant deux ado­rables chiens Mi­ra.

Q. COMMENT SE DÉ­ROULENT VOS JOUR­NÉES DE­PUIS LA FI­NALE D’OC­CU­PA­TION VOUS ÊTES-VOUS RE­MIS AU TRA­VAIL?

Jes­si­ca: En ce mo­ment, je ne tra­vaille pas. Je suis en pé­riode de ré­flexion en ce qui concerne mes pro­jets de car­rière. J’ai étu­dié en com­mer­cia­li­sa­tion de la mode. J’aime ça, mais il y a quelque chose qui ne m’al­lume pas tel­le­ment là-de­dans. Je vais es­sayer d’al­ler ac­qué­rir de l’ex­pé­rience dans un autre do­maine.

Sa­muel: C’est un pe­tit peu la même chose pour moi. J’ai pen­sé re­tour­ner aux études, mais je ne suis pas vrai­ment mo­ti­vé. Même s’il y a plu­sieurs per­sonnes qui nous ap­prochent, on n’ac­cepte pas les pre­mières pro­po­si­tions qu’on nous offre. Il faut dire qu’on ne cherche pas non plus. On est en­semble et on est su­per bien. Je pro­fite de ce qui se passe dans ma vie. On vit un rêve et on flotte sur notre nuage.

Q. C’EST DONC POS­SIBLE DE TROU­VER L’AMOUR DANS UNE TÉ­LÉ­RÉA­LI­TÉ…

Jes­si­ca: Oui, c’est sûr, même si c’est dif­fi­cile à croire… On a pris sept gars et sept filles au ha­sard et on a es­sayé de les mat­cher. Je pense que si tu peux ren­con­trer quel­qu’un dans la rue, alors pour­quoi pas dans une émis­sion comme celle-là!

Q. ET LA CO­HA­BI­TA­TION À DEUX, C’EST COMMENT?

Jes­si­ca: C’est gé­nial! On se com­plète su­per bien, on ne se chi­cane pas pour des riens, on ne s’obs­tine pas. On se di­vise les tâches, et ça fonc­tionne à mer­veille!

Sa­muel: On est tou­jours en­semble! Si on avait eu à se ta­per sur les nerfs, ce se­rait ar­ri­vé de­puis long­temps!

Q. QUE PEN­SEZ-VOUS DE LA FA­MEUSE EN­TRÉE DANS LE LOFT DE GA­BRIEL ET D’ALEXAN­DRA?

Jes­si­ca: Je trouve ça drôle. Je re­garde Loft Sto­ry par curiosité, et Alexan­dra n’est pas ma lof­teuse pré­fé­rée. Je crois que Ga­briel avait peut-être plus sa place qu’elle dans le All Star.

Sa­muel: Ils n’ont pas vrai­ment pris les meilleurs joueurs d’Oc­cu­pa­tion Double, car on n’était pas là! De toute fa­çon, on ne pou­vait y par­ti­ci­per pas parce qu’on était en­core sous contrat.

Q. SOUS CONTRAT?

Jes­si­ca: Oui, jus­qu’au 31 mars 2009. Au mo­ment où les gens ont été ap­pro­chés pour Loft Sto­ry, on était en­core sous contrat.

Q. EN TER­MI­NANT, QUELS SONT VOS PLANS POUR L’ÉTÉ?

Jes­si­ca: Cet été, on va faire du ba­teau, on va se faire bron­zer…

Sa­muel: Je veux faire pro­fi­ter à Jes­si­ca des beau­tés de l’en­droit d’où je viens, le Lac Saint-Jean. J’ai­me­rais qu’elle me voit dans mon élé­ment: au cha­let, sur le ba­teau… À deux re­prises, à rai­son de deux se­maines chaque fois, on se ren­dra au Lac et on en pro­fi­te­ra pour vi­si­ter ma fa­mille.

PHOTO D’ARCHIVES

Sa­muel et Jes­si­ca ont trou­vé l’amour lors de leur ex­pé­rience à Oc­cu­pa­tion Double.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.