WHITE LIES FOR DARK TIMES

EMI

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE -

Un nou­veau band, un son plus cru, en­re­gis­tré dans l’ur­gence. Moins groo­vy, moins soul, plus rock, plus proche des Rol­ling Stones ( Lay There & Hate Me), de Led Zep­pe­lin ( Num­ber With No Name) et de plu­sieurs de ces contem­po­rains, dont John Mayer, Red Hot Chili Pep­pers et De­rek Trucks. Les rimes sont bien tour­nées et grin­çantes. Le ton est gé­né­ra­le­ment acerbe, l’iro­nie suinte, l’apos­trophe est de mise ( Keep It To­ge­ther (So I Can Fall Apart)). Que trois bal­lades et une valse en clô­ture pour nous rap­pe­ler le néo-ro­man­tique qu’il a tou­jours été. Un bon disque sans être un grand disque.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.