Les plages comme re­fuge à la grippe A

Le Journal de Montreal - Weekend - - TOURISME -

MEXICO | (AFP) Les ha­bi­tants de Mexico sont « res­tés chez eux » pour le 1er mai, comme les y a ex­hor­tés le chef de l’État, mais seule­ment s’ils n’avaient pas le choix : les pri­vi­lé­giés ont fui la ca­pi­tale pour ga­gner l’océan et les plages avec d’au­tant plus d’em­pres­se­ment.

Chiffre ré­vé­la­teur : si les hô­tels de Mexico ne tournent qu’à 10 % ou 15 % d’oc­cu­pa­tion de­puis une se­maine à cause de l’alerte à la grippe A H1H1 — qui a fait 15 morts « confir­més » dans le pays —, ceux d’Aca­pul­co, cé­lèbre sta­tion bal­néaire du Pa­ci­fique, an­non­çaient un taux de 64 % à la fin de la se­maine der­nière, se­lon l’Of­fice du Tou­risme.

Certes, ce n’est pas la ruée, en com­pa­rai­son de celle en­re­gis­trée ha­bi­tuel­le­ment à pa­reille époque, sou­ligne-t-on de même source.

ME­SURES PRÉ­VEN­TIVES

À Aca­pul­co, une mau­vaise sur­prise at­ten­dait les va­can­ciers du 1er mai: le maire Ma­nuel Anorve Ba­nos a im­po­sé les mêmes me­sures de pré­ven­tion qu’à Mexico: vente à em­por­ter dans les ca­fés et res­tau­rants, fer­me­ture des bars et dis­co­thèques, des snack-bars et de la res­tau­ra­tion ar­ti­sa­nale dans la rue, le tout as­sor­ti de l’in­ter­rup­tion de toutes les ac­ti­vi­tés nau­tiques.

Il a éga­le­ment ap­pe­lé les ha­bi­tants de Mexico, les « Chi­lan­gos » comme on les ap­pelle dans le pays, à « ne pas ve­nir s’ils ont la grippe ».

« Ils ne de­vraient pas ve­nir, ils ap­portent le vi­rus et ils vont le trans­mettre à beau- coup de monde ici à Aca­pul­co », pro­teste Ed­gar Ru­bio Her­nan­dez, pro­fes­seur à l’uni­ver­si­té.

Les au­to­ri­tés, au ni­veau na­tio­nal, ré­gio­nal ou lo­cal, ne prennent pas les me­sures suf­fi­santes « pour évi­ter l’ar­ri- vée des tou­ristes de la ca­pi­tale, ce qui nous fait cou­rir le risque de conta­gion », ajoute-t-il.

Un au­to­car en pro­ve­nance de Mexico a même été la­pi­dé par des ri­ve­rains en co­lère, se­lon la presse lo­cale.

PHOTO AFP

L’épi­dé­mie de grippe A qui sé­vit dans la ca­pi­tale mexi­caine a pous­sé ses ha­bi­tants les plus for­tu­nés à quit­ter la mé­ga­pole pour les plages d’Aca­pul­co, mal­gré les aver­tis­se­ments du pré­sident mexi­cain Fe­lipe Cal­de­ron.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.