Fille de ma­tin, mi­di et soir

Le Journal de Montreal - Weekend - - ACTUALITÉS - Agence QMI

Isa­belle Ra­ci­cot n’a de toute évi­dence pas fi­ni d’im­pres­sion­ner. Après la ra­dio, Des idées de gran­deur et La Col­lec­tion, elle se­ra cet au­tomne à la barre de Deux filles le ma­tin, avec Mé­la­nie May­nard.

TU SE­RAS CO-ANI­MA­TRICE À DEUX FILLES LE MA­TIN CET AU­TOMNE, COMMENT TE SENS-TU? TU ES AUS­SI JUGE POUR L’ÉMIS­SION LA COL­LEC­TION, À TVA.

Ça va tel­le­ment bien! J’ai hâte de com­men­cer. Je trouve ça loin, le mois de sep­tembre. Ça a été une belle nou­velle dans ma vie. Je suis bien contente.

COMMENT A DÉ­BU­TÉ TA COL­LA­BO­RA­TION À L’ÉMIS­SION?

À par­tir du moins de jan­vier, Amé­lie Gre­nier avait ex­pri­mé le dé­sir de plus jouer. Il y avait donc tou­jours des co-ani­ma­trices in­vi­tées. J’y suis al­lée une pre­mière fois et j’ai eu beau­coup de plai­sir. J’en ai fait en­vi­ron quatre entre jan­vier et avril et à chaque fois, ça al­lait su­per bien avec Mé­la­nie. Je tri­pais avec l’équipe sur le pla­teau. Ils m’ont en­suite rap­pe­lée afin de pas­ser une au­di­tion of­fi­cielle pour l’ani­ma­tion l’an pro­chain. J’ai pas­sé l’au­di­tion et peu de temps après, j’ai su que j’avais la job!

ET LA CO-ANI­MA­TION AVEC MÉ­LA­NIE MAY­NARD?

Ça a tou­jours été su­per bien. Mon rap­port avec Mé­la­nie est simple et fa­cile. Elle me fait beau­coup rire. En même temps, elle me fait un peu pen­ser à Éric Sal­vail avec sa fo­lie. J’aime em­bar­quer avec des gens comme ça. Je me sens à l’aise dans ce cadre-là. De­puis ma no­mi­na­tion, on est en com­mu­ni­ca­tion, on mange en­semble. Mé­la­nie dé­sire qu’on soit un su­per beau duo. C’est la dixième an­née l’an pro­chain, et c’est quand même pour elle sa cin­quième an­née. Puis avec So­nia Be­nez­ra, qui est une de mes idoles, je suis bien contente. Chaque fois que je la voyais, je lui di­sais : « Un jour, on va tra­vailler en­semble. »

On n’a pas ter­mi­né les en­re­gis­tre­ments; il en reste un. J’ai tel­le­ment tri­pé. Ça me de­man­dait com­plè­te­ment autre chose et en même temps, la mode, c’était une zone de confort. J’ai ado­ré voir les créa­tions, ce que les de­si­gners ar­ri­vaient à faire en peu de temps. J’ai­mais l’es­prit sur le pla­teau avec Dick Walsh, Marie Saint-Pierre et Chan­tal La­croix. J’avais un fun fou.

COMMENT EN ES-TU VE­NUE À PAR­TI­CI­PER À L’ÉMIS­SION?

Quand j’ai su qu’il y avait cette émis­sion-là, j’ai tel­le­ment dé­mon­tré mon in­té­rêt pour y par­ti­ci­per. L’équipe de pro­duc­tion cher­chait un juge, et ils ont pen­sé à moi. Compte te­nu du fait que j’ai sou­vent men­tion­né que je ma­ga­si­nais et que je dé­pen­sais beau­coup pour les vê­te­ments, ils se sont dit que mon ex­per­tise de grande ma­ga­si­neuse pour­rait peut-être les ai­der. En­core une fois, j’ai pas­sé une au­di­tion et j’ai eu le poste.

ON TE QUA­LI­FIE SOU­VENT COMME LA PLUS DOUCE DES TROIS JUGES.

Oui! (rires) Quoique la se­maine der­nière, je n’ai pas don­né ma place. Je n’ai pas été mé­chante, mais j’étais un peu plus né­ga­tive. Je suis l’oeil du consom­ma­teur. Il y a une pièce qui peut être su­per belle, mais si elle n’est pas pra­tique à por­ter, c’est mon man­dat de le dire. La pre­mière jour­née, j’avais un pe­tit stress, mais c’était clair que c’était ça ma po­si­tion, la rai­son pour la­quelle je fai­sais par­tie de ce trio-là. J’ai tou­jours re­gar­dé ça dans cette op­tique-là.

ET LA RA­DIO DANS TOUT ÇA?

C’est sûr que je ne fe­rai pas une quo­ti­dienne. C’est le deuil que j’ai à faire l’an pro­chain. Je suis vrai­ment en amour avec le mé­dium de la ra­dio. J’ai­me­rais bien com­bi­ner ra­dio et té­lé dans ma vie. L’an pro­chain, ce se­ra plus dif­fi­cile, puisque je vais tour­ner Des idées de gran­deur et que je vais faire Deux filles le ma­tin. On es­saie de voir, avec As­tral, de quelle fa­çon je peux res­ter en col­la­bo­ra­tion avec Éner­gie. J’aime tel­le­ment ça.

QUE NOUS RÉ­SERVE DES IDÉES DE GRAN­DEUR POUR LA 3e SAI­SON?

On a com­men­cé à tour­ner des épi­sodes. Il y a des trans­fos hal­lu­ci­nantes: on a fait une cave à vin et on a trans­for­mé un ga­rage en stu­dio de mu­sique. On a vrai­ment de beaux pro­jets, de gros dé­fis cette an­née. Il y a des de­si­gners qui s’ajoutent aus­si. On en a main­te­nant 17. On a vrai­ment une belle troi­sième sai­son.

C’EST FOR­MI­DABLE DE VOIR À QUEL POINT TU RÉUS­SIS À T’ADAP­TER À N’IM­PORTE QUEL STYLE D’ÉMIS­SION.

C’est un mé­tier qui nous per­met de dé­cou­vrir toutes sortes de choses. Je n’ai pas en­vie de me li­mi­ter dans ce mi­lieu-ci. Je suis une fille qui est cu­rieuse de na­ture. J’aime ap­prendre. Alors, j’ai un mé­tier fas­ci­nant pour ça.

PHOTO D’ARCHIVES

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.