Un pe­tit bi­jou lit­té­raire si­gné par une au­teure 24 ca­rats

La ran­çon des pirates

Le Journal de Montreal - Weekend - - LIVRES - Ch­loé Va­rin Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Grand ga­gnant du concours 2008 «Nou­vel au­teur jeu­nesse» lan­cé par le ma­ga­zine bri­tan­nique The Times, La ran­çon des pirates réunit tous les in­gré­dients des meilleurs ro­mans d’aven­ture jeu­nesse. De vi­lains pirates, un bi­jou qui parle, un chat de mer au com­por­te­ment étrange, une fillette en dé­tresse et une ado­les­cente qui n’a pas froid aux yeux; on ne s’en­nuie pas dans l’uni­vers ro­cam­bo­lesque fa­çon­né par Émi­ly Dia­mand, au­teure de La ran­çon des pirates.

2216. Le monde porte les stig­mates de la Grande Catastrophe. L’An­gle­terre a en­glou­ti avec elle toutes les tech­no­lo­gies, et les peuples qui sub­sistent s’entre-dé­chirent pour pré­ser­ver leur hon­neur et leurs ri­chesses. Lilly Mel­kun ha­bite un tout pe­tit vil­lage cô­tier si­tué par­mi les dix der­nières contrées d’An­gle­terre. Ac­com­pa­gnée de son chat de mer, elle sillonne les eaux à la re­cherche de pois­sons. C’est que Lilly, mal­gré son jeune âge, est pê­cheuse. Alors qu’elle re­vient d’une jour­née en mer, Lilly est té­moin d’un ter­rible évé­ne­ment : des pirates san­gui­naires pillent son île et kid­nappent la fille du pre­mier mi­nistre. Ce­lui-ci ac­cuse in­jus­te­ment les ha­bi­tants du vil­lage de com­pli­ci­té avec les pirates et les condamne à li­vrer une guerre sans pi­tié aux ra­vis­seurs de sa fille, Alexan­dra. Lilly en­tre­prend de prou­ver l’in­no­cence des vil­la­geois en al­lant re­mettre aux pirates une ran­çon bien par­ti­cu­lière : un bi­jou do­té de fonc­tions sur­pre­nantes. Du­rant son pé­riple haut en re­bon­dis­se­ments, elle fe­ra la ren­contre de Zeph, l’hé­ri­tier d’une grande fa­mille… de pirates! Ar­mée de son cou­rage et de sa bonne vo­lon­té, Lilly se­ra prête à tout pour dé­jouer les ma­ni­gances mal­veillantes de ses ri­vaux. Mal­heu­reu­se­ment, n’entre pas qui veut dans le re­père des bri­gands, et Lilly l’ap­pren­dra à ses dé­pens. Le prix à payer pour dé­li­vrer Alexan­dra se­ra-t-il à la por­tée de Lilly? Zeph s’avé­re­ra-t-il un al­lié pré­cieux, ou un ad­ver­saire re­dou­table?

La ran­çon des pirates est un ro­man épique de la trempe de la tri­lo­gie ci­né­ma­to­gra­phique Pirates des Ca­raïbes. Écrit dans une prose in­ven­tive à l’ins­tar de la sa­ga Har­ry Pot­ter, La ran­çon des pirates signe la ren­contre entre la science-fic­tion et l’éco­lo­gie. En ef­fet, Emi­ly Dia­mand, en­ga­gée de­puis plu­sieurs an­nées au­près de l’or­ga­ni­sa­tion les Amis de la Terre, conci­lie sa soif d’aven­ture et sa sen­si­bi­li­té, à l’éco­lo­gie, par le biais de son écri­ture. Cette jeune au­teure bri­tan­nique maî­trise un style bien à elle; sa­vant do­sage d’humour, de sus­pense et de drame. À ce pro­pos, l’éditeur d’Har­ry Pot­ter af­firme, au su­jet de La ran­çon des pirates : « Je suis per­sua­dé que nous n’avons pas seule­ment dé­cou­vert un grand livre, mais aus­si un grand écri­vain. » Émi­ly Dia­mand, une au­teure à sur­veiller !

Fait in­té­res­sant : la pa­ru­tion du ro­man La ran­çon des pirates coïn­cide avec l’ou­ver­ture de l’édi­tion 2009 du concours «Nou­vel au­teur jeu­nesse». Alors si vous êtes âgé de seize ans et plus et que vous croyez avoir l’élan d’un grand au­teur jeu­nesse, en­voyez votre ma­nus­crit et courez la chance d’être pu­blié. ÉMI­LY DIA­MAND. LA RAN­ÇON DES PIRATES, Édi­tions Mi­chel La­fon.

Pa­ru­tion au Qué­bec à la fin avril 2009. À par­tir de 12 ans.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.