En ter­ri­toire ex­tra­or­di­naire

REYK­JA­VIK, Is­lande | (Agence QMI) L’Is­lande est un pays au re­lief va­rié : vol­cans ac­tifs, gey­sers, cou­lées de lave et sources d’eau ther­miques. Le pay­sage de ce ter­ri­toire unique consti­tue une rai­son en soi de vi­si­ter le pays.

Le Journal de Montreal - Weekend - - TOURISME -

Un voyage au La­gon bleu est in­con­tour­nable. Lais­sez-vous trem­per dans des eaux au mer­cure de 37 ˚C. Ces eaux qui re­gorgent de sels mi­né­raux et de boue de si­lice, ont des pro­prié­tés d’em­bel­lis­se­ment de la peau.

Tout est à proxi­mi­té de Reyk­ja­vik. Lors d’une ex­cur­sion d’un jour, vous pour­rez vi­si­ter un gla­cier en mo­to­neige, ad­mi­rer des gey­sers qui ex­plosent, des étangs de boue bouillante et vi­si­ter le parc na­tio­nal Ping­vel­lir. C’est ici où se re­joignent les plaques tec­to­niques de l’Eu­rope et de l’Amé­rique. Mais d’abord, les faits saillants de Reyk­ja­vik.

Il fau­dra comp­ter plu­sieurs jours pour vi­si­ter la ca­pi­tale. Comme point de dé­part, of­frez-vous une vi­site au Mu­sée na­tio­nal de l’Is­lande. Vous y trou­ve­rez 2000 ob­jets, y com­pris une porte sculp­tée de fa­çon éla­bo­rée, qui re­monte aux an­nées 1200, dé­co­rée de scènes de ba­tailles nor­roises et un masque en bois à l’al­lure pri­mi­tive dont l’ori­gine et le but res­tent in­con­nus.

Un ar­rêt à l’église Hall­grim­skirk­ja, un point de re­père lo­cal, s’im­pose. Vous au­rez une vue splen­dide de la ville du som­met de la tour de 73 mètres. Un as­cen­seur vous y amè­ne­ra. Par la suite, ba­la­dez-vous dans le parc où vous pour­rez ad­mi­rer des sculp­tures d’Ei­nar Jons­son. Ad­mi­rez des ta­bleaux d’art mo­dernes au Mu­sée des beauxarts de Reyk­ja­vik. Saut à la mai­son de la culture, la Culture House, pour vous im­bi­ber de la sa­ga mil­lé­naire des Vi­kings. En­fin, con­tem­plez des en­fants en­train de nour­rir des ca­nards dans l’étang près de l’hô­tel de ville de Reyk­ja­vik.

RES­TO ORI­GI­NAL

Je vous fais part de mon ex­pé­rience la plus ori­gi­nale dans cette ville nor­dique, soit un re­pas au res­tau­rant Fl­jott og gott (si­tué à la gare d’au­to­bus des Ex­cur­sions Reyk­ja­vik). Aus­si surprenant que ce­la puisse pa­raître, nous avons dé­gus­té de bons re­pas à Reyk­ja­vik mais notre guide nous a ame­nés à ce bar re­lax qui, en plus de ser­vir des plats cou­rants, sert aus­si des mets is­lan­dais tra­di­tion­nels. Le pan­neau du res­tau­rant mon­trait un ser­veur qui trans­por­tait un pla­teau or­né d’une tête de bé­lier. C’est exac­te­ment ce qu’il y avait sur le me­nu.

Dans notre groupe de 15, trois per­sonnes étaient suf­fi­sam­ment braves pour com­man­der la tête de bé­lier. Quel choc pour l’un des tou­ristes lors­qu’il cro­qua dans la mâ­choire de l’ani­mal! Un autre gri­ma­ça en cro­quant des mor­ceaux de chair, l’oreille, la langue et les yeux, les­quels, an­non­ça-t-il, étaient la meilleure par­tie de la bête!

Puis, on pas­sa au re­quin pu­tré­fié, cou­pé en mi­nus­cules cubes pa­rés de cure-dents. J’avais dé­jà goû­té à du re­quin mais ja­mais à du re­quin pu­tré­fié. C’était mou et âcre mais moins pire que je croyais. J’en ai même re­pris quelques mor­ceaux.

Après avoir goû­té un tan­ti­net à la cui­sine tra­di­tion­nelle de l’île et par­ti­ci­pé au « run­tur », je suis ar­ri­vée à la conclu­sion sui­vante: l’Is­lande est, à coup sûr, un en­droit hors de l’or­di­naire.

PHOTOS LE JOUR­NAL ET D’ARCHIVES

1. Ce type d’ha­bi­ta­tions tra­di­tion­nelles au toit en­ga­zon­né a long­temps ser­vi à se pré­mu­nir contre la ri­gueur du cli­mat is­lan­dais . 2. Il est aus­si pos­sible de se rendre der­rière la chute de

Sel­ja­land­sfoss, l’une des plus im­por­tantes du pays, pour l’ob­ser­ver d’un autre angle. 3. La côte dé­cou­pée de l’Is­lande sert de re­père à de nom­breuses es­pèces lo­cales dont les

ma­ca­reux moines is­lan­dais. 4. et 5. À 40 mi­nutes de Reyk­ja­vik, les eaux du spa géo­ther­mique du La­gon bleu ren­ferment une boue de si­lice aux ver­tus thé­ra­peu­tiques.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.