Vio­lo­niste, chan­teur et dan­seur

Le Journal de Montreal - Weekend - - TÉLÉVISION -

L’Eu­ro­vi­sion est l’une des plus vieilles émis­sions de té­lé­vi­sion au monde et net­te­ment la plus cé­lèbre aus­si. De­puis 1956, ce concours, or­ga­ni­sé par les dif­fu­seurs eu­ro­péens, a été vu par quelques mil­liards de spec­ta­teurs, dont plus de 100 mil­lions pour le der­nier, dif­fu­sé de Mos­cou.

Qu’on ne se trompe pas, l’Eu­ro­vi­sion est loin d’être un concours d’ama­teurs.

Pour vous don­ner une idée de la poin­ture des par­ti­ci­pants, sa­me­di soir der­nier, la belle Pa­tri­cia Kaas, l’une des grandes ve­dettes fran­çaises, s’est clas­sée à la hui­tième place. Loin d’être dé­çue, elle a dé­cla­ré à l’is­sue de la soi­rée que « sa hui­tième po­si­tion n’était pas mal du tout, compte te­nu de la qua­li­té des autres par­ti­ci­pants ».

Mais qui a ga­gné ? Un jeune vio­lo­niste et chan­teur de Nor­vège, d’ori­gine bié­lo­russe, Alexan­der Ry­back, avec une chan­son de sa com­po­si­tion, fort jus­te­ment in­ti­tu­lée Conte de fée.

Paul Cor­mier, que Gil­bert Bé­caud avait sur­nom­mé Mon­sieur Poin­tu, so­bri­quet qui lui est tou­jours res­té, a dû se re­tour­ner dans sa tombe en l’en­ten­dant, car Ry­back « vio­lone » avec la même maî­trise que lui dans ses belles an­nées. En plus, ce Ry­back chante et danse !

VIC­TOIRE ÉCRA­SANTE

Fe­ra-t-il une car­rière aus­si flam­boyante que le groupe sué­dois AB­BA, vain­queur de l’Eu­ro­vi­sion 1974 avec la chan­son Wa­ter­loo, ça reste à voir, mais la vic­toire du jeune vio­lo­niste de 23 ans a été écra­sante : 171 points de plus que la par­ti­ci­pante is­lan­daise.

Cé­line Dion, qui re­pré­sen­tait la Suisse en 1988, avait ga­gné l’Eu­ro­vi­sion par une seule voix de ma­jo­ri­té avec la chan­son Ne par­tez pas sans moi, écrite par le pa­ro­lier turc Atilla et la mu­si­cienne suisse Nel­la Mar­ti­net­ti. C’est elle qui avait de­man­dé à Cé­line de re­pré­sen­ter la Suisse au concours.

Ce­rise sur le sun­dae, France 3, qui n’en pou­vait plus de dif­fu­ser l’Eu­ro­vi­sion car l’émis­sion n’ar­ri­vait pas à faire d’au­di­toire, a été la cham­pionne des cotes d’écoute, sa­me­di der­nier. Deux fois plus d’au­di­toire que TF1 !

Alexan­der Ry­back

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.