SUR LA SCÈNE COMME DANS LA VIE

À comp­ter du 28 mai, La Li­corne pré­sen­te­ra J’au­rais vou­lu être un ar­tiste…, pro­duit par Les Col­lègues Pré­caires, une com­pa­gnie de théâtre fon­dée par Ma­ri­lyse Bourke et Philippe Pro­ven­cher.

Le Journal de Montreal - Weekend - - THÉÂTRE - Agence QMI

Couple dans la vie, Ma­ri­lyse et Philippe se­ront en­semble sur la scène du théâtre La Li­corne pour jouer dans la pièce à sket­chesJ’au­rais vou­luê­treun ar­tiste…, une idée ori­gi­nale de Philippe Pro­ven­cher.

« L’idée m’est ve­nue à la suite des ques­tions que me po­saient les gens sur le mé­tier de co­mé­dien, confie Philippe. Pour­quoi veut-on faire ce mé­tier ? Comment ça se passe pour un couple de co­mé­diens quand il y en a un ou une qui tra­vaille plus que l’autre ? Comment être quel­qu’un sans avoir un rôle à la té­lé­vi­sion ? Comme je n’écris pas, j’ai de­man­dé à des au­teurs d’écrire un texte qui du­rait une di­zaine de mi­nutes. Le ré­sul­tat nous a en­chan­tés. »

« Comme Philippe et moi avons fon­dé la com­pa­gnie de théâtre Les Col­lègues Pré­caires, pour­suit Ma­ri­lyse Bourke, nous avons dé­ci­dé de pro­duire cette piè- ce. La Li­corne était in­té­res­sée pour nous re­ce­voir. Il s’agit de notre deuxième pro­duc­tion. Nous avions fait, en 2006, L’épo­queGar­neau. »

RÉ­PÉ­TI­TION

Pour cette pièce, Philippe et Ma­ri­lyse ont de­man­dé à Ch­ris­tian Bé­gin, Si­mon Bou­le­rice, Jean-Marc Dal­pé, Nico Gagnon, An­nie Girard, Maia Loï­naz et Sté­phane E. Roy d’écrire des textes. Quant à Philippe Lam­bert, il a fait la mise en scène.

Ma­ri­lyse et Philippe par­tagent le même toit. Ils peuvent donc dif­fi­ci­le­ment s’em­pê­cher de par­ler de théâtre à la mai­son. « Nous ne sommes pas trop proac­tifs à la mai­son, mais il est as­sez dif­fi­cile de dé­bran­cher la­plogue», nous dit Ma­ri­lyse.

« En plus, pour­suit Philippe, comme nous avons une com­pa­gnie, il faut bien que nous en dis­cu­tions. Pré­sen­te­ment, nous sommes en ré­pé­ti­tion, alors il est évident qu’on en parle da­van­tage à la mai­son. On se donne la ré­plique, mais Ma­ri­lyse a rai­son, on ne passe pas notre temps à cau­ser de théâtre. »

Nor­mand D’Amour et Geneviève Alarie com­plètent la distribution deJ’au­rais­vou­luê­treu­nar­tiste… Sans dé­voi­ler tout le conte­nu, on peut, par exemple, dire que le sket­chLe Pacte est la confron­ta­tion de deux co­mé­diens, dont un tra­vaille et l’autre pas. L’hys­té­rie nous plonge dans l’uni­vers d’une co­mé­dienne qui a un gros ego, mais qui ne tourne que des pubs de mau­vaise qua­li­té. Deux­pe­ti­tes­mi­nutes ra­conte l’his­toire d’un couple de co­mé­diens al­lant voir jouer des amis dans une pièce fran­che­ment mau­vaise. Comment leur dire que c’était la­men­table sans les of­fen­ser ?

« Je crois, af­firme Ma­ri­lyse, que tous les co­mé­diens et co­mé­diennes ont vé­cu des si­tua­tions sem­blables, mais ça ne s’adresse pas seule­ment aux gens du mi­lieu. C’est une pièce grand pu­blic. C’est une pièce très ur­baine dans la­quelle les si­tua­tions sont uni­ver­selles, peu im­porte notre mi­lieu de tra­vail. »

« En plus, conclut Philippe, il n’y a pas une seule anec­dote que seuls les gens de théâtre pour­raient com­prendre. C’est une pièce hu­mo­ris­tique et cin­glante. » J’au­rais­vou­luê­treu­nar­tiste…, un col­lec­tif de sept au­teurs, avec Geneviève Alarie, Ma­ri­lyse Bourke, Nor­mand D’Amour et Philippe Pro­ven­cher, dans une mise en scène de Philippe Lam­bert, se­ra pré­sen­té à La Li­corne du 28 mai au 20 juin à 20 h.

Ma­ri­lyse Bourke

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.