Tout près de Kah­na­wake…

Pas­sé Kah­na­wake et ses kiosques de ci­ga­rettes le long de la route 132, il suf­fit d’em­prun­ter le pont de la Sau­va­gine, à Châ­teau­guay, pour dé­cou­vrir le parc de la Com­mune, aux abords de la ri­vière Châ­teau­guay.

Le Journal de Montreal - Weekend - - TOURISME -

La der­nière fois que j’y suis al­lé, j’y ai vu des scènes fas­ci­nantes: une couleuvre en train d’ava­ler une gre­nouille, un rat mus­qué oc­cu­pé à construire sa hutte, des ca­nards mâles vi­re­vol­tant au­tour des fe­melles pour se faire voir et s’ac­cou­pler.

SEN­TIER RI­VE­RAIN

Pour as­sis­ter à de telles scènes, je n’ai pas eu à en­fi­ler de hautes bottes de ca­ou­tchouc. J’ai sim­ple­ment pris le sen­tier ri­ve­rain à pied, en m’ap­pro­chant de temps à autre des berges et en re­gar­dant les alen­tours sans trop me pres­ser.

Çà et là, il y a des bancs avec vue sur la ri­vière aux rives ma­ré­ca­geuses. J’aime bien m’y ar­rê­ter pour prendre mon lunch. Pen­dant qu’on mange, il n’est pas rare de voir un grand hé­ron ou des ca­nards se po­ser.

As­phal­té sur la ma­jo­ri­té du par­cours et d’une lon­gueur de seule­ment un ki­lo­mètre, le sen­tier se prête bien à une ba­lade à vé­lo avec des en­fants. Ce tron­çon re­joint un sen­tier en pous- sière de roche se fau­fi­lant entre ma­rais et bos­quets. Le cir­cuit fait cinq ki­lo­mètres.

PAS­SE­RELLE

Au sud du parc de la Com­mune coule le ruis­seau Saint-Jean. En­fin, c’est une fa­çon de par­ler, car il ne s’agit pas d’un ruis­seau aux eaux trans­lu­cides comme en ré­gion mon­ta­gneuse, mais plu­tôt d’un ma­ré­cage grouillant de vie. Bro­chets et autres pois­sons du lac Saint-Louis viennent y frayer en grand nombre.

Une pas­se­relle de bois de 250 mètres de long ser­pente dans une fo­rêt inon­dable. L’am­biance y est très par­ti­cu­lière. Ça vaut le dé­tour.

ÎLE SAINT-BERNARD

Pour al­ler au parc de la Com­mune ou au ruis­seau Saint-Jean, il est avan­ta­geux de sta­tion­ner sur l’île Saint-Bernard afin d’avoir ac­cès au Pa­villon de l’Île, un spa­cieux cha­let d’ac­cueil do­té d’un ca­fé-bis­tro. La soupe y est consis­tante et les des­serts, pré­pa­rés par les Soeurs grises, comblent notre dent su­crée.

His­toire de faire une halte entre deux ran­don­nées, libre à vous d’ap­por­ter votre or­di­na­teur por­table pour pro­fi­ter de la con­nec­tion In­ter­net sans fil et mettre vos cour­riels à jour. L’ac­cès est gra­tuit.

Le Pa­villon de l’Île est la porte d’en­trée d’un autre sec­teur à ex­plo­rer : le re­fuge fau­nique Mar­gue­rite-D’You­ville, pro­prié­té de la Con­gré­ga­tion des Soeurs grises et gé­ré, comme les autres sites na­tu­rels de Châ­teau­guay, par Hé­ri­tage Saint-Bernard.

Un sen­tier pé­destre de six ki­lo­mètres fait le tour de l’île, d’abord le long du lac Saint-Louis puis le long de la ri­vière Châ­teau­guay. Au coeur du ter­ri­toire, un sen­tier longe un ca­nal ma­ré­ca­geux. Che­min fai­sant, vous y croi­se­rez peut-être un grand pic ou un che­vreuil. Sait-on ja­mais…

PHOTO D’ARCHIVES

Le parc de la Com­mune, aux abords de la ri­vière Châ­teau­guay.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.