Nos ma­gni­fiques voi­sins

Le Journal de Montreal - Weekend - - TOURISME -

Le ma­ga­zine qué­bé­cois Na­ture Sauvage est une pe­tite mer­veille. Les illustrations sont su­perbes. Ex­cel­lents su­jets d’ar­ticles. Re­por­tages écrits avec soin, fa­ciles à lire et ins­truc­tifs. Si le Frère Marie-Vic­to­rin re­ve­nait à la vie, il se dé­pê­che­rait de se pro­cu­rer cette re­vue qui, une fois par sai­son, plonge ses lec­teurs dans dif­fé­rents re­coins d’un Qué­bec sauvage mé­con­nu, sauf de nos mil­lions de nos com­pa­triotes à four­rure et à plumes. Na­ture Sauvage parle de bo­ta­nique, de zoo­lo­gie, de bio­lo­gie ma­rine et de géo­gra­phie.

L’ARAI­GNÉE-LOUP

La re­vue consacre un pe­tit ar­ticle à cette créa­ture arach­noïde poi­lue, un grand man­geur d’in­sectes qui vit dans la toun­dra. Le vo­lume de « viande de mous­tique » que ces mil­liers d’arai­gnées-loups in­gèrent en­semble ex­cé­de­rait ce­lui des ours et des loups, ce qui fe­rait de celles-ci, en tant qu’es­pèce, « le plus im­por­tant car­ni­vore du Grand Nord ». Il y au­rait, dans cer­taines par­ties de la toun­dra, jus­qu’à une arai­gnée-loup tous les deux mètres car­rés.

UN AU­GUSTE AN­CÊTRE : LE TIKTAALIK

Long­temps avant que Jacques Car­tier ne foule le sol de Gas­pé, un étrange pois­son mu­ni de quatre pattes, res­sem­blant à un lé­zard, mar­chait dé­jà sur la terre du Qué­bec: le tiktaalik. Cet in­tri­gant ani­mal vi­vait il y a 375 mil­lions d’an­nées. Comme il pou­vait vrai­sem­bla­ble­ment res­pi­rer et mar­cher hors de l’eau, il a été l’un des pre­miers co­lons de l’Amé­rique du Nord.

LE QUÉ­BEC PRÉ­HIS­TO­RIQUE

Puisque notre pays s’érige sur le plus vieux sol du monde, Na­tu­re­Sau­vage s’in­té­resse aus­si aux dif­fé­rents fos­siles et aux for­ma­tions ro­cheuses qui nous font me­su­rer l’éten­due des chan­ge­ments sur­ve­nus sur la Terre en quatre mil­liards d’an­nées ; 4,3 mil­liards d’an­nées, c’est l’âge de for­ma­tions ro­cheuses dé­cou­vertes sur la côte est de la baie James. Ce sont « des ves­tiges de la pre­mière croûte qui a dur­ci sur la sur- face de la Terre au dé­but de sa for­ma­tion ». Au­tre­ment dit, avant que ces roches-là se pointent hors de l’eau, il n’y avait pas de terre ferme hors de l’eau. Le Qué­bec fut donc peut-être, en un sens, le pre­mier pays de l’his­toire à sur­gir de l’océan glo­bal et à don­ner à cer­tains pois­sons l’am­bi­tion de dé­ve­lop­per des pattes et des pou­mons.

LES ÉRABLES FLEU­RISSENT

La flo­rai­son des érables de­meure un phé­no­mène peu connu, même au pays du si­rop d’érable. Eh oui, les érables pro­duisent des fleurs. Vous ne le croyez pas? Na­ture Sauvage vous montre des photos de ces fleurs sou­vent peu vi­sibles à par­tir du sol. Elles poussent sou­vent haut dans l’arbre et le feuillage les dis­si­mule.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.