La fon­da­tion Bé­nin en­fants sains

GRAND-PO­PO, Bé­nin | Bé­nin en­fants sains est le nom que Louise Le­duc, pro­fes­seure de soins in­fir­miers au cé­gep de Saint-Jé­rôme, dans les Lau­ren­tides, a choi­si de don­ner à la fon­da­tion qui va lui per­mettre de conti­nuer à oeu­vrer au Bé­nin dans deux ans, quan

Le Journal de Montreal - Weekend - - TOURISME -

La mis­sion de cette fon­da­tion se­ra d’oeu­vrer à ré­duire le taux de mor­ta­li­té in­fan­tile, qui est par­ti­cu­liè­re­ment éle­vé entre la nais­sance et l’âge de cinq ans dans ce pays.

« Nous al­lons tra­vailler à faire du dé­pis­tage dans les villages de brousse de fa­çon à orien­ter les per­sonnes vers les centres de san­té et les hô­pi­taux. Il s’agit sur­tout de ne pas court­cir­cui­ter le ré­seau de san­té exis­tant », dit Louise Le­duc.

LES PIEDS DANS LE SABLE

Dès 2011, le tra­vail de la fon­da­tion de­vrait se concré­ti­ser. Louise Le­duc a dé­jà ache­té à Grand-Po­po, en bord de mer (non loin de la fron­tière avec le Togo) un ter­rain de 2000 mètres car­rés si­tué entre deux villages de paillotes de pê­cheurs.

Là, par­mi les bou­gain­vil­lées qu’elle a elle-même plan­tés, les fi­laos et les co­co­tiers, elle va construire, avec Yvan Le­blanc, son conjoint, deux bâ­ti­ments dont l’un ser­vi­ra de lieu d’hé­ber­ge­ment pour les bé­né­voles qu’elle à l’in­ten­tion de re­cru­ter.

Is­sus des mi­lieux de la san­té et de l’édu­ca­tion, ces bé­né­voles se­ront ap­pe­lés, sous la hou­lette de Louise Le­duc, à faire des vi­sites de dé­pis­tage pour les uns, d’in­for­ma­tion pour les autres dans une ving­taine de villages de brousse des alen­tours de Grand-Po­po.

DIX BÉ­NÉ­VOLES PAR AN

Pour at­teindre son ob­jec­tif d’ef­fec­tuer de trois à quatre vi­sites an­nuel­le­ment dans 25 villages, Louise Le­duc pré­voit qu’il fau­dra que sa fon­da­tion trouve 10 bé­né­voles par an. Pour réa­li­ser ces va­cances so­li­daires, les bé­né­voles de­vront payer une par­tie des frais de trans­port entre le Qué­bec et le Bé­nin.

Outre les pro­blèmes de san­té dé­cou­lant de la mal­nu­tri­tion, la po­pu­la­tion de cette ré­gion du sud-ouest du Bé­nin souffre du VIH et de la tu­ber­cu­lose, note Louise Le­duc.

De plus, la pro­fes­seure a consta­té que 90 % des per­sonnes hos­pi­ta­li­sées sont in­di­gentes. C’est dire que, même lors­qu’on a dé­pis­té une ma­la­die et convain­cu les pa­tients d’al­ler consul­ter, ces per­sonnes se trouvent dans l’in­ca­pa­ci­té de payer les mé­di­ca­ments né­ces­saires.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.