Sourds, dor­mez tran­quilles...

Au fi­gu­ré, le Pe­tit La­rousse donne de la myo­pie la dé­fi­ni­tion sui­vante : « Manque de dis­cer­ne­ment et de pers­pi­ca­ci­té. »

Le Journal de Montreal - Weekend - - TÉLÉVISION -

C’est le mot qui m’est ve­nu à l’es­prit en pre­nant connais­sance de la dé­ci­sion du CRTC à l’égard d’une de­mande de Vi­déo­tron. Elle concer­nait le sous-ti­trage (pour mal­en­ten­dants), sur Illi­co, des émis­sions pour en­fants d’âge préscolaire et des pro­grammes pour adultes.

Les émis­sions pour en­fants d’âge préscolaire sont par essence des émis­sions très vi­suelles et quant à ce qu’on ap­pelle « pro­grammes pour adultes », il s’agit d’un eu­phé­misme pour par­ler d’émis­sions éro­tiques. Vi­déo­tron sou­hai­tait éli­mi­ner le sous-ti­trage de ces émis­sions pour consa­crer les sommes ain­si épar­gnées à amé­lio­rer le sous-ti­trage des autres émis­sions. Ro­gers et Bell ap­puyaient la de­mande de Vi­déo­tron, mais un « par­ti­cu­lier » s’y op­po­sait. Eh bien ! c’est le par­ti­cu­lier qui a ga­gné...

OHHHH ET AHHH

Dans sa grande « sa­gesse », le CRTC a dé­ci­dé que les en­fants mal­en­ten­dants qui ne savent pas en­core lire ne de­vaient pas être pri­vés de sous-titres... à lire !

Et que les sourds ne de­vaient pas voir leurs « pro­grammes pour adultes » am­pu­tés des « Ohhhh et des ahhh.... » que lancent hommes et femmes au mo­ment de l’or­gasme !

J’ai de­puis long­temps dé­pas­sé l’âge préscolaire, mais qui sait si je ne de­vien­drai pas sourd un de ces quatre. Je bé­ni­rai alors ce bon tri­bu­nal de for­cer nos dif­fu­seurs à sous-ti­trer ces mo­ments sexuels ul­times, mar­qués d’un vo­ca­bu­laire que je pour­rais alors avoir ou­blié !

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.