LE SE­CRET DU SUC­CÈS

Le théâtre d’été, c’est un peu comme les par­tis po­li­tiques ces temps-ci. Tous deux at­tirent en­core beau­coup de monde, mais sur­tout des têtes blanches. Peut-on y faire quelque chose ?

Le Journal de Montreal - Weekend - - THÉÂTRE - Be­noit Au­bin Le Jour­nal de Mon­tréal

Pour ra­jeu­nir le théâtre et sa clien­tèle, le Théâtre Mar­ce­lin Cham­pa­gnat de La­val com­bine deux ini­tia­tives cet été,

On offre un billet gra­tuit pour un en­fant de moins de 18 ans à chaque adulte qui en achète un pour lui-même, afin d’en­cou­ra­ger les soi­rées au théâtre en fa­mille.

Sur­tout, cet été, on pro­duit Une­chan­ce­qu’ons’aime, une co­mé­die un peu sa­ti­rique dans la­quelle l’au­teur, Jonathan Char­bon­neau, ex­plore les mys­tères et les se­crets de la vie en couples du haut de ses... 27 ans.

Les dif­fé­rences d’at­ti­tudes et de va­leurs entre gens d’âge mûr et les plus jeunes sont un su­jet de co­mé­die vieux comme le monde, mais, la plu­part du temps, elles sont abor­dées par le biais des plus vieux.

VOIR DE PLUS PRÈS

Cette fois, Char­bon­neau aborde le su­jet par l’autre bout de la lor­gnette. Sa pièce de­vient une es­pèce de tas­se­toi mo­noncle, mais au plan de la vie en couple, plu­tôt que de la conduite au­to­mo­bile.

« L’idée m’est ve­nue en as­sis­tant à un ma­riage, dit l’au­teur. Le maître de cé­ré­mo­nie a sou­li­gné les 40 ans de ma­riage des pa­rents; ils se sont em­bras­sés, tout le monde a ap­plau­di, c’était mi­gnon. Mais je me suis dit : Ah, oui ? Al­lons y voir de plus près... »

On se re­trouve donc avec deux couples. Un plus jeune (Ma­rianne Moi­san, Sté­phane Franche) qui est in­tense, ex­plo­sif, tur­bu­lent, pas sûr d’être heu­reux. Et un autre plus vieux (Johanne Fontaine, Luc-Mar­tial Da­ge­nais ) qui semble sage, pai­sible, équi­li­bré et heu­reux.

« C’est quand les plus vieux com­mencent à don­ner des conseils aux plus jeunes que la co­mé­die ex­plose », dit Johanne Fontaine.

« Elle va dire aux jeunes : le se­cret du suc­cès dans le couple, c’est la com­mu­ni­ca­tion. Mais lui va dire : si tu veux la paix avec les femmes, tu les laisses par- ler, et tu ne ré­ponds ja­mais rien... »

Les contra­dic­tions des deux couples sont mises au grand jour. La plus jeune a peur que son ma­ri la trompe, la plus vieille manque d’amour. Le plus jeune joue les ma­chos parce que son amour pour sa femme le rend vul­né­rable; le vieux bon­homme est en­dor­mi, ne pense qu’à ses re­pas...

RE­VANCHE

« Eh oui, il y a une joke de té­lé­com­mande », iro­nise Johanne Fontaine. « Je vou­lais prendre une pe­tite re­vanche contre les bonnes femmes qui s’énervent tout le temps avec tout », es­time l’au­teur. « Il y a des pas­sages mi­so­gynes dans sa pièce, c’est cer­tain », ra­joute la co­mé­dienne.

Tous deux concluent que le théâtre est quelque chose de vi­vant et d’éphé­mère. « Cette pièce n’a pas ces­sé d’évo­luer de­puis sa créa­tion, il y a deux ans », conclut Char­bon­neau. √ Une­chan­ce­qu’ons’aime, avec Johanne Fontaine, Luc-Mar­tial Da­ge­nais, Ma­rianne Moi­san et Sté­phane Franche. Théâtre Mar­cel­linC­ham­pa­gnat (La­val) à par­tir du 16 juin.

PHOTO LE JOUR­NAL

Johanne Fontaine.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.