Rou­ler au pied du mont Trem­blant

Le Journal de Montreal - Weekend - - TOURISME -

Sa­viez-vous qu’on peut faire du vé­lo gra­tui­te­ment au pied du mont Trem­blant ? Même le sta­tion­ne­ment ne coûte rien, au moins jus­qu’au 20 juin.

En par­tance du vil­lage pié­ton­nier, la piste mul­ti­fonc­tion­nelle tout as­phal­tée fait une boucle de six ki­lo­mètres. Avec des en­fants dé­jà ha­bi­tués aux ran­don­nées, c’est idéal.

FO­RÊT ET RIVIÈRES

Dans le sens des ai­guilles d’une montre, la piste longe d’abord le che­min Du­ples­sis. On roule en fo­rêt mais sur une sur­face lisse et si­len­cieuse.

Après avoir pé­da­lé près de deux ki­lo­mètres, on longe la ri­vière du Diable, ani­mée de plu­sieurs ra­pides. Le tra­jet passe sous la mon­tée Ryan. Peu après, la piste at­teint la ri­vière Ca­chée. Au dé­tour d’une courbe, un pro­mon­toire se fait in­vi­tant pour un pique-nique.

Le cir­cuit re­joint le che­min du Vil­lage, le long du­quel se dressent com­merces et mai­sons pit­to­resques.

P’TIT TRAIN DU NORD

La piste abou­tit à la gare de Saint-Jo­vite. On a le choix de re­ve­nir sur nos roues ou bien, si on dé­sire rou­ler en­core plus, em­prun­ter le parc li­néaire Le P’tit Train du Nord, le­quel re­lie Saint-Jé­rôme à Mont-Lau­rier sur 200 ki­lo­mètres.

Di­rec­tion Saint-Jé­rôme, la piste en pous­sière de roche nous amène au lac Mer­cier. Il fait bon prendre une pause sur le quai pu­blic, his­toire de sa­vou­rer le point de vue sur les mon­tagnes.

De là, la piste pé­nètre dans le bois. Puisque ce par­cours est li­néaire et sans pente, on peut se per­mettre de rou­ler à bonne vi­tesse.

À cinq ki­lo­mètres de la gare, un pont de che­min de fer sur­plombe la ri­vière du Diable. De là, le re­gard porte sur les eaux blanches. Si vous re­ve­nez sur vos roues jus­qu’au pied du mont Trem­blant, le cir­cuit don­ne­ra une tren­taine de ki­lo­mètres.

PENTES

Pour le re­tour, il y a lieu d’em­prun­ter la par­tie ouest du cir­cuit en boucle, afin de ne pas re­pas­ser aux mêmes en­droits. Plu­sieurs côtes de­mandent une bonne condi­tion phy­sique et une maî­trise des chan­ge­ments de vi­tesse.

Comme tout ce qui monte re­des­cend, nos ef­forts sont ré­com­pen­sés par de vives des­centes. Par mo­ments, ça roule vite, si bien qu’il faut frei­ner de temps à autre.

Avec des en­fants, il faut re­dou­bler de pru­dence. S’ils sont en­core hé­si­tants dans leur ma­noeuvre, mieux vaut alors re­ve­nir par la piste le long de la ri­vière du Diable.

Pour bien pla­ni­fier votre cir­cuit, je ne sau­rais trop vous sug­gé­rer de vous adres­ser au kiosque d’in­for­ma­tion de la sta­tion. Vous pour­riez alors éva­luer quelle dis­tance vous dé­si­rez par­cou­rir sur le parc li­néaire, dans l’éven­tua­li­té où vous pré­voyez de faire plus que la piste mul­ti­fonc­tion­nelle.

PHOTO D’ARCHIVES

En par­tance du vil­lage pié­ton­nier, la piste mul­ti­fonc­tion­nelle tout as­phal­tée fait une boucle de six ki­lo­mètres.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.