Un co­me­back au­da­cieux

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE - Da­ny Bou­chard

The Box est de re­tour. À des an­nées lu­mières des mé­lo­dies pop et ac­cro­cheuses de Clo­ser To­ge­ther ou Or­di­na­ry People, le groupe pré­sente un nou­vel al­bum en fran­çais, dans le style pro­gres­sif contem­po­rain, construit à par­tir des textes de la nou­velle Le Hor­la de Guy de Mau­pas­sant.

The Box a fait un ti­mide re­tour en 2005, avec l’al­bum Black Dog There, un vi­rage à 180 de­grés dans le style mu­si­cal.

Avec le disque Le Hor­la, qui se­ra en ma­ga­sin mar­di, le groupe pour­suit dans la même veine, en ex­plo­rant le style pro­gres­sif contem­po­rain.

« Dans mes rêves, je veux faire quelque chose qui se dé­marque tel­le­ment du mains­tream contem­po­rain ac­tuel, qu’il de­vient re­mar­quable », confie le chan­teur JeanMarc Pi­sa­pia, seul membre de la for­ma­tion ori­gi­nale à tou­jours faire par­tie du groupe.

Les pistes de l’al­bum Le Hor­la sont construites au­tour des textes de la nou­velle de Guy de Mau­pas­sant, fa­mi­lière à Jean- Marc Pi­sa­pia de­puis ses études au ly­cée fran­çais.

« C’est une his­toire d’une cin­quan­taine de pages, avec une di­zaine de scènes. On ne pou­vait pas faire une scène sans faire les autres. Au dé­but, je vou­lais faire quatre ou cinq tounes de 20 mi­nutes cha­cune, mais je me suis ren­du compte qu’il y a des pré­ro­ga­tives qui s’ins­tallent d’elles-mêmes et qu’il faut res­pec­ter. »

Comme le texte de Guy de Mau­pas­sant, écrit en 1887, les chan­sons de l’al­bum sont en fran­çais, une pre­mière pour le groupe, qui en est à son sixième al­bum de­puis 1984.

« Je vou­lais le faire en fran­çais, dans le fran­çais de l’époque, avec le sub­jonc­tif deuxième forme et les cou­sins qui se vou­voient. Quitte à en faire une ver­sion en an­glais un peu plus tard », ex­plique JeanMarc Pi­sa­pia, aus­si ins­pi­ré par l’his­toire du Pe­tit Prince de Saint-Exu­pé­ry.

UN VIEUX RÊVE ET UNE PRO­MESSE

Black Dog There, sor­ti en 2005, n’a pas connu le suc­cès es­comp­té.

« On en a ven­du pas plus que 2000, ad­met le chan­teur. C’est un signe du temps. Je n’étais pas tom­bé avec la bonne équipe. »

Pour Le Hor­la, amor­cé il y a trois ans, Jean-Marc Pi­sa­pia a en­voyé son ma­té­riel à huit mai­sons de disques. Deux ont ré­pon­du à l’ap­pel, dont les Disques Pas­se­port, qui re­pré­sente no­tam­ment Kaïn, Marie-Luce Bé­land et Gil­dor Roy.

Avec cet al­bum, Jean-Marc Pi­sa­pia dit réa­li­ser un vieux rêve.

« C’est un vieux rêve de mu­si­cien que de faire quelque chose qui sorte des sen­tiers bat­tus, en de­hors de la pe­tite chan­son de trois mi­nutes conçue pour les ra­dios.

« J’avais aus­si fait une pro­messe à nos fans, qui écrivent sur notre blogue. Ils sont peut-être une ving­taine, mais je leur ai pro­mis que je sor­ti­rais l’al­bum de mes rêves. »

Dans les an­nées 80, The Box s’est fait connaître avec des chan­sons comme L’Af­faire Du­mou­tier, Clo­ser To­ge­ther, Or­di­na­ry People, Crying Out For Love, Car­ry On, et In­side My Heart, des mé­lo­dies ac­cro­cheuses, très pop, qui ont beau­coup tour­né à la ra­dio.

« On ne les re­nie pas du tout, mais je suis bien content d’être sor­ti de l’époque où on avait tou­jours à l’es­prit de ca­drer dans les mar­chés, ad­met le chan­teur, qui ne re­fuse ja­mais d’in­ter­pré­ter ses vieux hits en spec­tacle.

« Sur scène, on com­mence par jouer ce ma­té­riel-là (ce­lui des deux der­niers al­bums), pour pro­fi­ter du fait que les gens sont at­ten­tifs. Je leur dis que Clo­ser To­ge­ther va ar­ri­ver à la toute fin », ra­conte Jean-Marc Pi­sa­pia.

« JE NE SUIS PLUS LE BOSS »

Les membres de The Box ont sou­vent chan­gé avec les an­nées (le groupe s’est même dis­sous en 1992), et la for­ma­tion ac­tuelle du groupe (six mu­si­ciens) se­ra bien­tôt celle à l’exis­tence la plus longue.

« Des bat­teurs, on en a eu as­sez pour faire une soupe, image Jean-Marc Pi­sa­pia.

« Je ne suis plus le boss, dit-il. Je ne suis le boss que lors­qu’il s’agit de mu­sique. Quand on va en tour­née, qu’on est en spec­tacle, je suis back­seat comme n’im­porte qui. »

The Box a d’ailleurs quelques spectacles à son agen­da d’ici fé­vrier 2010. Au Sa­gue­nay, sur la Côte-Nord, à Qué­bec, mais au­cun à Mon­tréal.

« Mon­tréal, c’est tou­jours plus dur qu’ailleurs. On en a des tonnes (de spectacles) à Qué­bec, mais pas à Mon­tréal. C’est dur de jouer à Mon­tréal, à moins de pro­duire son show soi-même », ex­plique le chan­teur. The Box a cinq autres al­bums à son ac­tif: The Box (1983), All The Time, All The Time, All The Time (1984), Clo­ser To­ge­ther (1987), The Plea­sure and the Pain (1990), et Black Dog There (2005).

PHOTO COUR­TOI­SIE DISQUES PAS­SE­PORT

Jean-Marc Pi­sa­pia, à l’avant-plan, est le seul membre de la for­ma­tion ori­gi­nale de The Box à faire en­core par­tie du groupe.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.