LE DÉ­BUT DE LA FIN

Le Journal de Montreal - Weekend - - LIVRES - Serge Drouin Le Jour­nal de Qué­bec

Au mo­ment où pa­raît sur nos écrans le film-catastrophe 2012, le Lé­vi­sien d’ori­gine JeanF­ran­çois Gos­se­lin pro­pose aux Édi­tions Édi­mag La fin du monde, 21 dé­cembre 2012.

Dans ce livre, pa­ru bien avant la sor­tie du film, Gos­se­lin traite no­tam­ment des mys­té­rieux ca­len­driers des Mayas. Se­lon ces der­niers, la date in­di­quée pour la fin de l’âge ac­tuel est le 21 dé­cembre 2012. À cette date, la Terre au­ra ac­com­pli un tour com­plet de son axe de ro­ta­tion, ce qui se pro­duit tous les 26 000 ans. Ce­la coïn­ci­de­ra avec la fin du dé­compte du temps au ca­len­drier maya. Doit-on s’en in­quié­ter? Est-ce la fin du monde ou la fin d’un monde?

Sans se faire pro­phète de mal­heur, l’au­teur ex­plore ici les dif­fé­rents scé­na­rios et les cou­rants de pen­sée qui sus­citent de plus en plus de pas­sions et d’in­ter­ro­ga­tions dans le monde. D’au­tant plus qu’au­tour de 2010, le champ ma­gné­tique de la Terre per­dra de sa force et que le So­leil se­ra en phase d’hy­per­ac­ti­vi­té et de vio­lentes tem­pêtes, ce qui ex­po­se­ra la Terre à un vé­ri­table mi­traillage. Des ca­tas­trophes na­tu­relles sont-elles à pré­voir? Ce­la, sans comp­ter les dan­gers nu­cléaires qui nous guettent...

As­sis­tons-nous ici à une re­prise des craintes sus­ci­tées par des dates comme le 6 du 6 2006 ou le 9 du 9 2009 ou du fa­meux bogue de l’an 2000, où il ne s’est rien pro­duit? « Les Mayas sont de grands ob­ser­va­teurs du temps et, se­lon leurs cal­culs, ils ont été ca­pables de ci­bler de grandes étapes dans l’évo­lu­tion de l’homme. Pour eux, après 2010, il n’y a plus rien. Per­son­nel­le­ment, je ne prends pas de par­ti pris dans le livre », as­sure M. Gos­se­lin.

Ce der­nier ne veut pas faire peur au monde en pu­bliant son ou­vrage. « Ar­rê­tons de ca­po­ter lors­qu’il est ques­tion de fin du monde et di­sons-nous que ce­la peut être pos­sible. L’His­toire a été té­moin de dis­pa­ri­tion ra­pide d’es­pèces ani­males (comme celle des dinosaures). C’est pos­sible. D’autres es­pèces se sont che­vau­chées ou rem­pla­cées... », as­sure M. Gos­se­lin.

Se­lon ce der­nier, il y au­ra plein d’ou­vrages et de pré­dic­tions qui se fe­ront d’ici à la date fa­ti­dique. « Si, par ce livre, je peux juste faire prendre conscience aux gens que la vie est fra­gile et peut ces­ser du jour au len­de­main, ils vi­vraient beau­coup mieux et in­ten­sé­ment », dit l’au­teur en ter­mi­nant.

PHOTO COUR­TOI­SIE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.