Dé­cou­vrir des pays par leurs sa­veurs

Le Journal de Montreal - Weekend - - TOURISME -

Au mar­ché de Djo­da, pe­tit vil­lage du sud du Togo, j’ai un jour po­sé un geste que, semble-t-il, bien peu d’oc­ci­den­taux font : j’ai de­man­dé à m’as­seoir près d’une cui­si­nière oc­cu­pée à pré­pa­rer des bei­gnets de ba­nanes et j’ai émis le dé­sir non seule­ment d’en goû­ter mais en plus d’en com­man­der pour em­por­ter. Du coup, ce fut l’évé­ne­ment du jour !

La mar­chande a aus­si­tôt pris à té­moin ses en­fants, ses com­pagnes et toutes les per­sonnes de son en­tou­rage. Voi­ci un étran­ger bien par­ti­cu­lier! s’ex­cla­mait-elle. Il ac­cepte de s’as­seoir avec nous et de goû­ter à notre nour­ri­ture.

Le mot fut vite pas­sé. Le stand de la com­mère de­vint l’at­trac­tion de toute cette par­tie du mar­ché. Tout un cha­cun vou­lait voir l’étrange scène.

Si­tôt l’éton­ne­ment pas­sé, cha­cun a émis son com­men­taire du genre: qui était-je donc pour me com­por­ter de la sorte?; ha­bi­tuel­le­ment les tou­ristes ne pro­cèdent pas ain­si; quelle ap­pré­cia­tion pou­vais-je por­ter sur cet

ali­ment que je ve­nais de dé­gus­ter?

BEI­GNETS ET AC­CRAS

Plus tard, j’ai sor­ti mon ca­le­pin pour no­ter le mot qui en langue de l’eth­nie mi­na dé­signe le bei­gnet. « Et en plus, tu t’in­té­resses à notre langue », s’est ex­cla­mée la mar­chande.

Je lui ai alors ra­con­té que je connais­sais les mots uti­li­sés pour dire bei­gnet dans la langue goun ain­si que dans la langue yo­rou­ba, et que ce der­nier, ac­cra, a voya­gé ja­dis avec les es­claves trans­por­tés outre-at­lan­tique où il s’est ins­crit dans le pa­tri­moine cu­li­naire an­tillais.

Nos échanges ont por­té très vite sur des su­jets plus per­son­nels, la rai­son de ma pré­sence en ces lieux, la fa­mille, la vie et ses aléas.

IGNAME PI­LÉE

« Ai­mez-vous l’igname pi­lée? », m’a-t-on de­man­dé, alors que j’étais in­vi­té chez la pa­ren­té de Meï­mou­na qui m’ac­com­pa­gnait dans le nord du Bé­nin.

Meï et ses cou­sines ont lon­gue­ment ma­noeu­vré le pi­lon pour écra­ser l’igname, un énorme tu­ber­cule que l’on fait cuire au préa­lable, au point de le ré­duire en bouillie.

Ain­si pré­pa­rée avec soin à la mai­son, l’igname pi­lée est un vé­ri­table ré­gal, sur­tout ac­com­pa­gné d’une sauce suf­fi­sam­ment re­le­vée.

AREPAS

Der­niè­re­ment, lors d’un sé­jour dans la ma­gni­fique ville pa­tri­mo­niale de Car­tha­gène, en Co­lom­bie, mon plai­sir du ma­tin, après deux heures pas­sées dans les rues à cô­toyer les gens, consis­tait à ren­trer dé­jeu­ner à mon pe­tit hô­tel pour dé­gus­ter les arepas, genre de ga­lettes à la fa­rine de maïs agré­men­tées de fro­mage.

Dans les Andes, au Pé­rou, le plat de choix ser­vi lors des fêtes de fa­mille est le co­baye ou co­chon d’Inde grillé. C’est tout à fait dé­li­cieux!

Re­flets du ter­roir, les ali­ments tra­di­tion­nels d’un pays tra­duisent dans tous les sens du terme la culture d’un peuple.

Dé­gus­ter leur nour­ri­ture, c’est se don­ner le moyen d’éta­blir avec les gens du pays un échange sur leurs goûts, leurs ha­bi­tudes, leurs tra­di­tions.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.