EN BREF

Le Journal de Montreal - Weekend - - NEWS -

PAS DE NOU­VEAU PRIX AUX CÉ­SARS

L’Aca­dé­mie des arts et tech­niques a pris sa dé­ci­sion, il n’y au­ra pas de prix du « box-of­fice » à la pro­chaine cé­ré­mo­nie des Cé­sars comme l’avait an­non­cé le tré­so­rier de l’Aca­dé­mie des Cé­sar le mois der­nier. C’est Da­ny Boon qui va être dé­çu. En dé­but d’an­née, le réa­li­sa­teur et ac­teur de Bien­ve­nue chez les Ch’tis avait dé­non­cé le fait que l’Aca­dé­mie des Cé­sar ne s’in­té­res­sait pas aux co­mé­dies po­pu­laires. Son film, qui est le plus grand suc­cès du box-of­fice en France avec ses 20 mil­lions d’en­trées, n’avait en ef­fet été nom­mé que dans la ca­té­go­rie du meilleur scé­na­rio ori­gi­nal. Da­ny Boon avait alors lan­cé l’idée de la créa­tion d’un Cé­sar de la co­mé­die.

PO­LÉ­MIQUE AU­TOUR DU GON­COURT 2009

Marie N' Diaye, qui vient de rem­por­ter le prix Gon­court 2009 pour son ro­man Trois femmes puis­santes, est au centre d’une pe­tite po­lé­mique ces jours-ci en France. Il se trouve qu’un dé­pu­té UMP (le par­ti de Ni­co­las Sar­ko­zy) a dé­cla­ré la se­maine der­nière que les lau­réats du Prix Gon­court de­vraient faire preuve d’un « de­voir de ré­serve ». Le dé­pu­té fai­sait ré­fé­rence aux pro­pos te­nus par Marie N' Diaye dans le ma­ga­zine Les In­ro­ckup­tibles l’été der­nier. L’écri­vaine, qui ha­bite au­jourd’hui Berlin, avait alors dé­cla­ré qu’elle avait quit­té la France après les der­nières élec­tions « en grande par­tie à cause de Sar­ko­zy » avant d’ajou­ter, « je trouve dé­tes­table cette at­mo­sphère de fli­cage, de vul­ga­ri­té… Bes­son, Hor­te­feux (NDLR res­pec­ti­ve­ment mi­nistre de l’Im­mi­gra­tion et mi­nistre de l’In­té­rieur) tous ces gens-là, je les trouve mons­trueux ». Si les écri­vains n’ont plus la li­ber­té de pa­role, on se de­mande bien qui l’au­ra…

UN SA­LON ORI­GI­NAL

On connaît tous le sa­lon du livre, de l’au­to, de l’ha­bi­ta­tion ou en­core le sa­lon du ma­riage. Eh bien te­nez­vous bien, Paris a ac­cueilli ré­cem­ment son pre­mier Sa­lon du di­vorce, de la sé­pa­ra­tion et du veu­vage!

Ce sa­lon s’in­té­resse à la rup­ture, que ce soit avant la sé­pa­ra­tion, pen­dant ou après, lorsque l’on doit « re­bon­dir ». L’évé­ne­ment a donc re­grou­pé dif­fé­rents pro­fes­sion­nels tels que des avo­cats, des mé­dia­teurs, des psy­cho­logues, des clubs de re­mise en forme et même, des dé­tec­tives pri­vés pour ceux qui sont à la re­cherche d’in­for­ma­tions fi­nan­cières et re­la­tion­nelles.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.