LE SI­LENCE DU CONTEUR

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE - Serge Drouin Agence QMI

Entre la scène et l’écri­ture d’un scé­na­rio de film, le conteur Fred Pel­le­rin ar­rive avec un nou­vel al­bum, Si­lence.

Si­lence. Tout de même un drôle de titre pour un homme si ba­vard sur scène. « Je fais des chan­sons dans mes spectacles de­puis quelques an­nées dé­jà. Elles sont là jus­te­ment pour mettre un peu de si­lence dans mes shows. Des fois, je parle tel­le­ment dans mes spectacles que j’ai peur que les gens soient ga­vés de mots. C’est pour ça que j’in­sère des chan­sons dans mon dis­cours, pour que le pu­blic res­pire », dit Pel­le­rin en en­tre­vue.

FOLK

Il y a deux ans, Fred Pel­le­rin a pré­sen­té un disque avec son frère Ni­co­las. Ce disque s’était bien ven­du. Il com­pre­nait sur­tout des pièces du ré­per­toire tra­di­tion­nel, des airs que les deux Pel­le­rin avaient en­ten­dus dans les par­tys de fa­mille, no­tam­ment du­rant le temps des Fêtes.

Si­lence est un pro­jet plus per­son­nel. L’al­bum est ré­so­lu­ment folk. Pel­le­rin y in­ter­prète des pièces qu’il a com­po­sées, mais il pro­pose éga­le­ment quelques re­prises, des suc­cès de Willie La­mothe ( Mille après mille) ou en­core de Gilles Vi­gneault ( Quand vous mour­rez de nos amours). Il pro­pose aus­si des ber­ceuses qu’il dé­die à ses filles. « Je chante beau­coup à mes filles. J’avais le goût de leur of­frir quelques pièces sur le disque », dit-il.

SPECTACLES

Pour Fred Pel­le­rin, c’est un peu le tour­billon en ce mo­ment. Outre cet al­bum, Pel­le­rin pour­suit la tour­née qué­bé­coise de son ré­cent spec­tacle. Re­ve­nant d’un sé­jour de cinq se­maines en France, il doit y re­tour­ner à quelques re­prises au cours de la pro­chaine an­née. Il y se­ra en jan­vier, en mars, en juin et en oc­tobre. Il pro­po­se­ra ses spectacles dans des salles conte­nant de 400 à 800 spec­ta­teurs. « Ça vire pas mal en France. Je suis ben content. »

Par ailleurs, Pel­le­rin met la der­nière touche à son pro­chain film, La Pri­son de l’ombre (titre de tra­vail). Une fois de plus, il tra­vaille­ra en col­la­bo­ra­tion avec Luc Pi­card. « C’est un film dont l’his­toire est ins­pi­rée de mon spec­tacle Comme une odeur de muscles, dit Pel­le­rin. L’ac­tion se pas­se­ra dans le même vil­lage que ce­lui de Ba­bine. Il y au­ra cer­tains per­son­nages de Ba­bine et des nou­veaux éga­le­ment. »

Au su­jet de son ho­raire, Pel­le­rin si­gnale qu’il est plu­tôt bien ba­lan­cé en ce mo­ment. « Je sais que ça pa­raît beau­coup comme ça, mais tous mes pro­jets sont en place de­puis un mo­ment. Ils ar­rivent tous en même temps. Je pré­pare le disque de­puis un an. Mon ho­raire n’est pas aus­si char­gé qu’il peut le sem­bler », ter­mine le conteur.

PHOTO COUR­TOI­SIE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.