JEAN BÉ­LI­VEAU FIER DE FAIRE PAR­TIE DU FILM

Le Journal de Montreal - Weekend - - NEWS - Mi­chelle Cou­dé-Lord Le Jour­nal de Mon­tréal

« Le fa­meux nu­mé­ro 4, Jean Bé­li­veau est un grand homme. Il est la seule per­sonne que je n’ai pas tu­toyée sur le pla­teau. Un mon­sieur très humble et très res­pec­té », confie le réa­li­sa­teur Syl­vain Archambault.

Claude Le­gault a eu la même im­pres­sion. Dans le film, Jean Bé­li­veau joue son rôle. Il conseille un jeune et son en­traî­neur.

Re­joint à son do­mi­cile, l’homme de 76 ans a dit avoir été très im­pres­sion­né par le tra­vail des ac­teurs. « Ce sont des vir­tuoses à leur ma­nière. » Il dit que les Ca­na­diens lui ont fa­çon­né sa vie. « Je suis en­core avec eux et ils m’ont tou­jours ap­puyé. Je crois que le film montre bien cet at­ta­che­ment qu’a le club pour les fans. »

Il rap­pelle que seuls le tra­vail et la dé­ter­mi­na­tion font de vous un bon pro­fes­sion­nel de ho­ckey.

« Les jeunes ont 20 ans, ils re­çoivent des mil­lions. Ils n’ont pas la même ma­nière de voir la vie que nous. »

LA COM­MU­NAU­TÉ

Il a ai­mé que le film montre l’im­pli­ca­tion du club dans la com­mu­nau­té.

« Je vi­site en­core des en­fants ma­lades. On construit même des pa­ti­noires main­te­nant. On fa­vo­rise le bien-être des gens. Je me suis tou­jours sen­ti bien dans cette or­ga­ni­sa­tion. »

Jean Bé­li­veau a vain­cu le cancer et, même s’il se sent moins en forme cer­tains jours, as­siste pra­ti­que­ment à toutes les par­ties de ho­ckey de ses Ca­na­diens.

ET GUILLAUME LA­TEN­DRESSE

Or, cette se­maine il y a eu cet échange de Guillaume La­ten­dresse. Est-ce un bon choix pour le club?

« Il lui man­quait un peu de pa­tin. Par­fois c’est bon pour une car­rière. Et quand les gens disent que c’est en­core un jeune qui part, je leur rap­pelle que Guillaume était avec nous de­puis quatre ans. Il faut que le jeune dé­montre de la pas­sion et une grande vo­lon­té. Je crois que cet échange-là va lui faire du bien. Mais ce n’est pas évident au­jourd’hui pour un en­traî­neur de di­ri­ger et de faire tra­vailler en­semble tous ces jeunes mil­lion­naires », conclut M. Jean Bé­li­veau, aus­si vrai dans le film que dans la vie au quo­ti­dien.

Il est l’un des plus grands am­bas­sa­deurs du Canadien re­con­nu dans le monde.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.