zo­nede Sor­tir de sa confort

Le Journal de Montreal - Weekend - - NEWS - Cé­dric Bé­lan­ger

Même si elle a ven­du des tonnes d’al­bums de­puis qu’elle a dé­bar­qué comme un ou­ra­gan sur la scène mu­si­cale avec Come Away With Me, No­rah Jones n’avait pas l’in­ten­tion de ré­pé­ter ad nau­seam la re­cette qui l’a ren­due cé­lèbre sur The Fall, son der­nier-né, en ma­ga­sin de­puis le 17 no­vembre.

Dès les pre­mières me­sures de Cha­sing Pirates, la jo­lie pièce qui ouvre l’al­bum, on est ab­sor­bé par la nou­velle di­rec­tion prise par celle qui était jus­qu’alors connue pour ses bal­lades au pia­no aux ac­cents jazz et lounge. La ryth­mique est plus ap­puyée, lé­gè­re­ment plus rock, mais pas trop, fruit du tra­vail de Jac­quire King, le pro­duc­teur der­rière les al­bums des Kings Of Leon et de Mo­dest Mouse.

« Quand j’ai pris la dé­ci­sion d’avoir un son dif­fé­rent, je suis par­tie à la re­cherche du pro­duc­teur idéal, ce­lui qui me sor­ti­rait de ma zone de confort. J’écou­tais mes al­bums in­die rock fa­vo­ris et j’ai sim­ple­ment re­gar­dé sur la po­chette pour voir qui en était l’in­gé­nieur. Nous sommes en­trés en contact et le dé­clic s’est fait », a ra­con­té No­rah Jones, lors d’un en­tre­tien avec le Jour­nal.

« J’adore sa po­ly­va­lence. Il m’a ai­dé à trou­ver les bons mu­si­ciens. Et il est un ex­cellent in­gé­nieur. »

LES FANS AI­ME­RONT

No­rah Jones af­firme ne pas craindre la ré­ac­tion de ses fans, qui pour­raient être déso­rien­tés par la nou­velle di­rec­tion prise par leur chan­teuse pré­fé­rée. Celle-ci sou­lève même qu’il y a, sur The Fall, de tout pour tous.

« Je crois que mes fans vont ai­mer l’al­bum. C’était im­por­tant pour moi de le faire comme je le vou­lais. Je res­pecte mes fans, mais on ne peut pas tou­jours cher­cher à plaire à tout le monde, parce que ça ne fonc­tion­ne­ra pas, de toute ma­nière. À mon avis, ceux qui ai­maient la mu­sique plus in­time que je fai­sais vont ai­mer cer­tains trucs sur l’al­bum. Pour les autres qui n’aiment pas ce style, il y a quand même d’autres chan­sons pour eux », dit la chan­teuse, qui a grat­té la gui­tare da­van­tage sur The Fall.

« J’en ai joué un peu sur les al­bums pré­cé­dents, mais c’est la pre­mière fois que j’en jouais au­tant. Je crois que c’est la pre­mière fois que je me sen­tais as­sez à l’aise pour le faire. »

PAS PRÊTE POUR LE SUC­CÈS

No­rah Jones se ré­jouit que son éti­quette de disque, Blue Note, lui donne la li­ber­té qua­si to­tale de faire ce qu’elle veut. Elle af­firme d’ailleurs qu’il en a tou­jours été ain­si, même à ses tout pre­miers dé­buts. On se rap­pel­le­ra que sa car­rière avait pris son en­vol de fa­çon ful­gu­rante en 2002, quand Come Away With Me l’avait por­tée aux nues. La mu­si­cienne af­firme qu’elle n’était alors, à tout juste 23 ans, pas prête pour un tel en­goue­ment.

« J’étais si jeune. Je n’étais pas cer­taine du style de mu­sique que je vou­lais jouer. Je ne sa­vais pas vrai­ment quoi faire, quels vê­te­ments por­ter, comment par­ler aux jour­na­listes. Mais tout a fi­na­le­ment bien fonc­tion­né pour moi. Par chance, j’avais de bonnes per­sonnes au­tour de moi pour m’ai­der », dit en ter­mi­nant celle qui pré­voit par­tir en tour­née aux en­vi­rons du mois de mars.

PHOTO COUR­TOI­SIE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.